Dad 3.0

C'est un papa du futur avec son appareil photo

Étiquette : Workflow Photo Page 2 of 3

Renommer ses photos en masse… avec Exiftool

Renommer mes photos est une étape de mon Workflow. Je la réalise entre la copie sur le disque et l’import dans Aperture. Il y a 4 ans, je vous présentais mon approche geek avec l’utilisation d’exiv2. Si exiv2 est un bon outil, il a le défaut de ne pas proposer simplement de package d’installation pour Mac. C’est la raison pour laquelle je me suis intéressé à un autre outil similaire que j’avais laissé de coté, Exiftool.

Lire la suite

Effacer facilement les jpgs quand on photographie en RAW+jpg

En tant que photographe, je photographie toujours en RAW. Avec les bons outils, l’export en jpg est très simple, je ne vois donc plus l’intérêt de photographier en RAW+jpg. Malheureusement, mon vieux Canon G11 ne permet pas de ne photographier qu’en RAW. Si je veux du RAW, ce sera RAW+jpg. Mis à part le volume augmenté de 20 % sur la carte mémoire, ce n’est pas un gros problème, je n’aurai plus qu’à supprimer les jpg sur l’ordinateur.

Oui mais non, le G11 est l’appareil familial. Ma femme par exemple a tendance à utiliser le mode carré vert. Je n’ai rien contre, chacun utilise le matériel comme il l’entends. Mais ceci ajoute une difficulté : le mode carré vert n’enregistre les photos que en jpg. En déchargeant la carte, je ne peux donc pas me contenter de supprimer les jpgs car je risque de supprimer une image prise en ce mode.

Je pourrai vérifier chaque fichier, mais c’est long et rébarbatif. Et c’est tout le travail d’un ordinateur, si on sait lui dire quoi faire. Tout est l’affaire de 10 lignes.Bien sûr, ceci est l’approche que certains conçoivent comme un peu geek, mais elle aide beaucoup.

Lire la suite

5 questions sur l’importation dans iPhoto

Logo IPhotoD’après Apple, iPhoto est l’app idéale pour organiser les photos de notre vie. Devant tant d’assurance, quand on débute sur Mac, il faut bien essayer le logiciel pour se faire une idée. Mais dès le lancement une chose inquiète : l’importation.

Avant d’avoir un Mac, j’étais sous Linux et avant, sous Windows. Je suis habitué à garder le contrôle en choisissant comment organiser mes fichiers dans mes répertoires. Alors quand iPhoto me propose d’importer les photos au sein de sa bibliothèque, je l’impression d’être face à une boite noir qui va me déposséder de mes données.

En fait, il n’en n’est rien. En tant qu’outil de gestion de photos, iPhoto prend le contrôle, mais ne dépossède pas l’utilisateur de celles-ci. Parce que ce n’est pas clair quand on commence à utiliser ce logiciel, voici les réponses aux 5 questions les plus importantes quand on commence avec iPhoto.

Lire la suite

Les photos, du fichier au document numérique

Dans un billet précédent, j’avais écris un article remettant en cause la notion de rangement de ses photos dans des répertoires. L’idée est de ne plus considérer une photo comme un simple fichier mais comme une réelle ressource numérique. Cette notion est la base pour ne plus se laisser déborder par sa collection de photos. Mais cette notion de ressource numérique est difficile à appréhender, aussi, je consacre ce billet à vous l’expliquer.

Lire la suite

7 astuces pour reprendre la main sur sa collection photo

Soyons lucides, quand on recherche des conseils sur la gestion de photos, bien souvent, c’est parce que jusqu’alors, on n’en avait aucune. Combien de fois avons nous vidé une carte plusieurs fois « des fois que… », avons nous fait une sauvegarde puis l’avons récupérée sur le disque principal pour avoir sa collection en double…

La plupart des conseils d’organisation ne couvrent pas le problème de réordonner une collection complètement désordonnée car il faut alors entreprendre une série d’actions spécifiques et temporaires. Si vous êtes dans ce cas, ce billet vous propose de reprendre la main sur votre collection de photos. Vous n’avez que 7 étapes à suivre.

Lire la suite

Configurez les bibliothèques iPhoto et Aperture pour vos développements.

L’intégration des logiciels Apple sur système Mac Os X a l’avantage de permettre une manipulation par des outils tel qu’Automator ou AppleScript. Ces outils peuvent prendre contrôle de ces logiciels et exécuter automatiquement une série d’actions. Ces actions sont évidemment spécifiques aux besoins de l’utilisateur et nécessitent donc leur définition et leur test. L’inquiétude est que lorsqu’on utilise un logiciel comme iPhoto ou Aperture, on a déjà de précieuses données gérées par ces logiciels Il faut donc éviter leur altération accidentelle. Dans un développement standard, les tests sont réalisés dans des environnements dédiés avec une copie des données, chose plus compliquées dans le cas qui nous intéresse. Heureusement, nous pouvons utiliser une fonctionnalité de ces logiciels pour se mettre dans de telles conditions : les Bibliothèques (ou Photothèques).

Lire la suite

Votre première HDRi en 5 minutes.

Une chose intéressante avec la photo, c’est que l’évolution des technologies permet d’explorer de nouvelles manières de présenter l’image. Bien que la théorie existe depuis plus d’un siècle, la photo dite HDR n’a pu réellement être vulgarisée qu’avec la photo numérique. Il s’agit d’une technique qui peut sembler complexe, mais dans la pratique, il est très simple (et peu couteux) de s’essayer à ses premiers clichés à large gamme dynamique. Voici un article qui permet de réaliser sa première photo HDR en 5 minutes.

Lire la suite

Ne classez plus vos photos.

Voilà une affirmation volontairement provocatrice, surtout après deux articles sur la gestion des photos et leur classement. Mais la considération est bien réelle : pourquoi classe-t-on encore ses photos ? Pourquoi chercher à les renommer, les ordonner dans des répertoires eux même avec des noms parlants, souvent redondants ? Ne sommes nous pas au XXIème siècle ? Les photos ne sont elles pas numériques, gérées par des systèmes informatiques ? Alors voyons quels sont les outils et méthodes à notre disposition, tout en sachant qu’il faudra un peu classer ses photos…

Lire la suite

Corrigez l’horodatage d’une photo (en masse).

L’horodatage d’une photo est une information très utile et qui peut être exploitée dans de nombreux cas. Il s’agit d’une métadonnée EXIF renseignée dans la photo au moment de la prise de vue par l’appareil. J’ai déjà exposé le fait de l’utiliser pour renommer ses photos, mais il est également indispensable pour les géolocaliser lorsqu’on travaille conjointement avec un GPS, ou tout simplement pour permettre une recherche par date dans des gestionnaires de fichiers classiques. On peut aussi faire référence au fait qu’elle est indiquée sur certains tirages papier. Hélas, il arrive que cette donnée soit fausse. Ce peut être pour plusieurs raisons : oubli de réglage de la date, réinitialisation, changement de fuseau horaire… Peu importe la raison, le souhait est de rétablir une information correcte. Et évidemment, en général, le défaut concerne plusieurs photos, c’est à dire toute la série prise entre le non-réglage de la date et le moment où on s’en est aperçu. Donc il faut envisager un traitement par lot.

Lire la suite

Renommez vos photos en masse… avec DigiKam

Dans la problématique générale de la gestion de fichiers, et de la gestion des photos en particulier, on a tendance a partir à la chasse à l’oiseau rare alors qu’une solution simple, efficace et à la portée de tous est sous nos yeux. DigiKam, le gestionnaire de photos le plus efficace du marché propose un outil intégré simple d’utilisation.

Lire la suite

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

En naviguant sur Dad 3.0, vous acceptez l’utilisation de cookies pour une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Plus d'informations

Le blog Dad 3.0 utilise les cookies pour vous permettre une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visite. Dad 3.0 affichant des publicités, celles-si utilisent également des cookies pour un ciblage publicitaire. En continuant la navigation sur Dad 3.0, vous acceptez le dépôt et la lecture de cookies.

Fermer