Dad 3.0

C'est un papa du futur avec son appareil photo

Catégorie : Tech 3.0 Page 1 of 7

Un espion dans la maison

J’aime bien certains concours de circonstances. Alors que je m’apprêtais à publier mon article sur les assistants vocaux, voilà que Bloomberg publie un article révélant que des humains écoutent ce que vous avez demandé à Alexa.

Il n’en faut pas plus pour que la presse généraliste en mal de scandales y aille de ses titres sensationnalistes. Est-ce une réelle surprise ? Non. Inquiétant ? Non plus. Tout est une question d’avoir bien conscience de ce que vous avez dans votre salon et de comment cela fonctionne. Libre alors à chacun d’accepter ou non ces outils chez soi.

Lire la suite

Raspberry Pi : suivre la température en Python

Il est temps que je vous parle un peu plus du Raspberry Pi. La première question que l’on se pose lorsqu’on commence à l’utiliser est : est-ce qu’il surchauffe ? Bon, en fait, il y en a plein d’autres avant celle-ci si vous n’êtes pas un nerd invétéré, mais cette question va se poser à un moment ou à un autre. Un Raspberry Pi est un ordinateur peu puissant et certaines tâches qui paraissent banales sur un iMac Pro à 18 cœurs le feront chauffer très vite.

Le Raspberry Pi a bien une sonde sur son processeur, mais le système ne propose pas de joli interface graphique pour le suivi de cette température. De toutes manières, ce n’est pas observer la température qui est intéressant mais réagir lorsqu’elle dépasser un seuil. Il nous faut donc gérer cela de manière automatique. Et vous allez voir que c’est assez simple.

Lire la suite

Raccourcis : attention aux raccourcis importés

Lorsque vous avez créé un raccourci complexe, vous pouvez le partager pour que d’autres en profite. Et bien entendu, je parle bien du raccourci et non d’une capture d’écran des actions. Pour cela, vous avez le bouton de partage dans la vue d’édition des raccourcis.

Si vous pouvez partager un raccourci, vous pouvez également en importer. Et là, attention, car un raccourci n’est rien d’autre qu’un programme informatique. En important aveuglément un raccourci, vous vous exposez à certains risques.

Lire la suite

L’heure de code et la sortie scolaire en Apple Store

Logo Code.orgCette semaine d’apprentissage des sciences informatiques impliquent également quelques acteurs industriels ou disons, commerciaux. Parmi eux, il y en a un qui n’a pas fait trop de bruit : Apple. En marge des évènements Hour of Code, Apple organise des ateliers gratuits dans tous les apple Store. Ces ateliers sont évidemment animés sur leur produits avec Swift Playground. Ces ateliers sont ouverts à tous et avec la faible implication française, il pourrait être plus simple de rejoindre un de ces ateliers.

Mais saviez vous que ces ateliers n’étaient pas limités à cette semaine et qu’il était possible d’organiser une sortie scolaire dans un Apple Store ? Cette possibilité existe depuis l’ouverture des premiers Stores en 2009, mais pour ma part, je ne l’a découvert que fin 2016 après qu’un enseignant ai interpelé à ce propos la Ministre de l’Éducation Nationale. Pour lui, ces sorties n’étaient rien d’autre qu’une publicité déguisée.

Avec un iPad, tu code à plat-ventre ton Sphero (Apple)

Je voulais rédiger un billet à l’époque pour souligner le prosélytisme de la critique et les conséquences contraires à l’intérêt des élèves, mais je manquais un peu de recul. J’utilise également le passé car un an et demi plus tard, France Info, qui avait relayée cette critique, a publié un reportage sur ces sorties scolaires. Le 7 mai, Marianne rapportait que l’Éducation Nationale a fini par interdir ces sorties.

D’un coté, cela règle la polémique commerciale, point qui a focalisé les médias. Mais d’un autre, s’est on réellement posé les questions du contexte où nous devons former nos écoliers au numérique des possibilités qui sont offertes aux enseignants et aux Kids ? L’ensemble rejoint mon inquiétude quand à la préparation de nos kids pour le monde de demain.

Lire la suite

Hour of code 2018 : nos enfants seront-ils acteurs du monde de demain ?

Logo Code.orgC’est cette semaine du 3 au 9 décembre 2018 qu’à lieu la semaine de l’enseignement des sciences informatiques. À l’initiative de code.org, cette semaine doit démystifier le code, montrer que c’est quelque chose d’accessible et que son enseignement aide à raisonner. Cet évènement a bénéficié de la promotion de dirigeants comme Barack Obama en 2013 et 2014 ou Justin Trudeau en 2016. Il n’a pas pour but de faire de nos kids des Hackers, ni même de préparer à certains métiers mais simplement d’éviter qu’ils ne soient que de simple spectateurs du monde demain.

Programmation par blocs

Un exemple de programme par blocs

Mais cette année, j’écris ces lignes avec une certaine frustration, voir inquiétude. À la publication de ce billet, si le nombre total d’évènements est comparable à celui de l’an dernier, il n’y a que 162 évènement enregistrés en France. Ce chiffre peut être comparé à nos voisins mais surtout à son évolution : 295 évènements annoncés en 2017, 486 en 2016.

Bien sûr, cet évènement n’est pas à lui seul représentatif de l’implication d’un pays dans la vulgarisation du numérique, mais lorsqu’on le met en perspective avec l’état du Plan Numérique, qui a pour vocation de Mieux préparer les élèves à être acteur du monde de demain, on peut s’inquiéter de ce à quoi nos kids seront préparés.

Mais terminons sur une note positive : tout le travail fait en atelier peut être fait à la maison (ou en classe si vous êtes enseignant). Il suffit d’aller sur le site Hour of Code et choisir une activité. Cette année, c’est la danse. Lets Dance !

Un an après le Plan Numérique

En ce dernier cycle d’activités périscolaires, Kid 1.9 fera du numérique. Bon, pas de risque qu’il devienne un Hacker, l’activité relève plus du multimédia avec le projet de réalisation d’une vidéo sur les NAP. Le projet est sympathique mais ça m’a incité à me replonger sur la situation de l’enseignement du numérique en France.

Bonne période, entre les questions sur les voitures autonomes, l’Intelligence Artificielle, les robots et à la veille de la mise en action du RGPD : comment nos Kids s’intégreront dans le monde de demain ? 

Lire la suite

Nouvelles formations 2018

Il y a toujours une période dans l’année où je laisse l’activité du blog être dépassée par une partie de ma vie professionnelle. Cette partie, c’est la formation. Depuis un peu plus de 2 ans, j’anime régulièrement des formations professionnelles sur le langage Python. L’animation de ces formations ne prends théoriquement pas plus de temps qu’une activité professionnelle classique, sinon que l’animateur n’a pas réellement de coupure : pendant les pauses, nous sommes sollicités pour des questions, il est donc difficile de prévoir du temps pour autre chose.

Mais une formation ne s’arrête pas à son animation. Il y a tout un travail en amont de préparation aussi bien du déroulement de l’enseignement que des exercices. Même si un centre de formation propose un programme, l’animation du contenu par chaque formateur est unique.

Et pour ma part, à la fin de chaque session, j’essaye d’avoir un retour des stagiaires pour voir ce qui passe ou ne passe pas. Si ma formation Python est rodée, j’ai bien mis un an à la retravailler après chaque session. Et même aujourd’hui, je revois certaines parties afin d’améliorer le déroulement ou les exercices.

Cette année, j’ai été sollicité sur deux autres sujets que je vais pouvoir proposer de façon régulière.

Lire la suite

Quand Peta s’en prends aux fourrures des Space Marines

Lorsqu’une action de bonne volonté vire au ridicule… Est-ce une maladresse ou une action parfaitement planifiée ? Ce billet était parti comme un billets d’humeur suite à une annonce qui m’agresse en tant que joueur et discrédite une cause noble. Mais il y a bien une raison pour laquelle je la classe dans Business IT

Peta (People for the Ethical Treatment of Animals ou en français Pour une Éthique dans le Traitement des Animaux) est une association à but non lucratif dont l’objet est la défense du droit des animaux. L’association milite sur plusieurs thèmes mais je pense qu’elle est, aux yeux du grand public, plus connu pour le thème des animaux à fourrure. Leur campagne la plus médiatique a été Plutôt à poil qu’en fourrure qui a pu avoir un fort impact en dénudant les Supermodels à l’époque des Cindy Crawford, Cristy Turlington et Naomi Campbell.

Lire la suite

Il y a 10 ans, Steve Jobs présentait l’iPhone

Le 9 janvier 2007, Steve Jobs allait présenter un produit qui allait révolutionner l’usage de l’informatique mobile. Et oui, le premier iPhone a été présenté il y a 10 ans, jour pour jour.

Alors bien sûr, il y a le coté purement consommateur. Ce consommateur qui voit arriver un nouveau produit. Mais il faut bien comprendre que l’iPhone a ébranlé le marché en place.

As a consumer I was blown away. I wanted one immediately. But as a Google engineer, I thought ‘We’re going to have to start over‘.
– Chris DeSalvo

Chris DeSalvo travaillait à l’époque chez Google sur le système Android qui n’était toujours pas publié. Quand il dit qu’ils devront tout recommencer, c’est bien parce que l’iPhone allait provoquer une rupture qu’Android n’avait pas anticipé. Ce qui est intéressant, c’est que cette évolution de la mobilité est un illustration de l’innovation. Il y a une excellent explication dans la vidéo suivante de Guy Kawasaki à 3:45 :

Le maître mot est que l’innovation ne vient jamais des acteurs d’un marché car ils sont embourbés dans ce qu’ils savent faire. L’innovation viendra d’un acteur externe et c’est exactement ce qu’a fait Apple en étant le dernier arrivé sur le marché de la téléphonie. Bien entendu, il ne suffit pas d’être une société extérieure au marché pour provoquer l’innovation : le prototype de smartphone sur lesquels travaillait Google étaient très proches des Blackberry. Leur produit aurai donc simplement été en continuité de l’existante.

Il est intéressant de voir depuis l’évolution du marché. Google a pu se ressaisir et, à défaut de proposer un produit encore plus innovant, ils ont su proposer un concurrent sérieux à iOS. Microsoft a tardé avant de revoir sa copie Windows Mobile et a fini par se retirer, après l’épisode WindowsPhone/Lumia, du marché des OS mobiles. Nokia a également tardé à choisir sa stratégie (la relève de Symbian ne pouvait être prête à temps) et a finalement suivi Microsoft dans son naufrage. Enfin, Blackberry s’est retiré du marché des appareils mobiles.

Il y a 10 ans, Steve Jobs présentait l’iPhone, et que tout a changé dans la mobilité.

Le Dash Button Amazon ou la vrai commande en un click

Peu importe l’opinion que l’on puisse avoir sur Amazon, pour ma part, je suis émerveillé par leur créativité pour fidéliser leur clients.

Rendre ses clients captifs est la base de la grande distribution. Les supermarché vous font revenir avec leurs cartes de fidélité et leurs cagnottes. Et lorsque vous franchissez le pas de porte, ils sont assuré que vous ferez vos courses chez eux. Cette technique est moins efficace sur le web. Pour des webmarchands, ce qui est plus efficace est de faciliter tout le dialogue de vente, de rendre tout le processus d’achat et livraison le plus simple possible.Promo du Dash Button

Le 15 novembre, Amazon met donc à disposition chez nous les Dash Buttons. Ces boutons connectés permettent de commander en une pression un produit prédéfini…

Lire la suite

Page 1 of 7

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

En naviguant sur Dad 3.0, vous acceptez l’utilisation de cookies pour une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Plus d'informations

Le blog Dad 3.0 utilise les cookies pour vous permettre une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visite. Dad 3.0 affichant des publicités, celles-si utilisent également des cookies pour un ciblage publicitaire. En continuant la navigation sur Dad 3.0, vous acceptez le dépôt et la lecture de cookies.

Fermer