Cette année, quand nous avons cherché une idée de gateau pour l’anniversaire du petit, deux idées ont été retenues. Nous avons combiné les deux pour faire ce Piñata cake décoré en pistes de ski. Oui, c’est décadent pour un premier août mais si quelqu’un sait faire un gâteau plage, n’hésitez pas à donner vos conseils en commentaire, nous y penserons pour l’année prochaine.

Pinata Cake detail pistes

Sur les pistes sucrées

Alors nous n’étions pas obligés de mixer les deux concepts. Un Piñata Cake n’est en général pas décoré à outrance, d’ailleurs, l’émerveillement de la décoration minimise peut être la découverte du contenu. Mais bon, les parents sont aussi joueurs que leurs enfants…

Le Piñata Cake

Vous connaissez tous la Piñata, ce récipient à faible durée de vie rempli de bonbons que les enfants doivent casser pour la joie de leur dentiste. Un Piñata Cake reprend le même principe. Il s’agit d’un gâteau rempli de bonbons. La préparation est toute simple… Enfin presque.

Pour faire le gâteau, il suffit de vous armer de votre recette préférée. Un gâteau au yoghourt est certainement l’idéal. La cuisson doit être réalisée dans un moule demi sphérique, donc en deux fois. Les deux demi-sphères seront évidées, remplies de bonbons et assemblées à l’aide d’un glaçage. Et ben voilà pour le gâteau en lui même, finalement il n’est pas trop compliqué. En guise de bonbons, on s’est contenté de M&Ms chocolat noir, type Smarties.

Dans la Pinata

La Piñata ouverte

Arrive alors le problème de la taille du moule et de la décoration que nous avons souhaité appliquer. Comme le gateau en lui mêle est un petit peu petit, nous en avons fait deux. Mais pour le thème, l’ensemble se présente pas mal.

Les pistes de ski

L’inspiration est venue du livre Goûters magiques pour les garçons. Il ne s’agit pas d’un livre de recettes mais d’idées déco à base de bonbons, gâteaux et autre produits fatals pour la ligne. Vous trouverez tout de même  les recettes de base (génoise, glaçage…) en fin de livre. Ce n’est pas le sujet principal, mais ça dépanne.

Si ce livre est destiné aux garçons, c’est pour les thèmes exposés. Il existe bien évidemment le livre Goûters magiques pour les filles car on est d’accord qu’un village indien, c’est garçon et un château meringue rose, c’est fille.

Là dessus, nous avons choisi un thème particulièrement masculin (on est sur le livre garçons, hein 😉 ) : le ski. Les deux gâteaux représentent deux collines ou une combe, ce qui traverse votre imaginaire. Il faut bien sûr par la suite réaliser un glaçage blanc que nous avons saupoudré de sucre glace. Des Shamallows complètent le plateau pour combler les trous.

Vue ensemble

La vue d’ensemble

Deux monticules de neige ne suffisent pas. Pour habiller l’ensemble, il faut des sapins. Ceux-ci sont réalisés avec un Mikado et des bonbons ruban verte coupées en triangles. L’empilement donne cette allure de sapins Simple et efficace.

Pour se plonger un peu plus dans le thème, nous avons rajouté un remonte pente que p’tigeek a tout de suite qualifié de tire-fesse. Normal, pour l’instant, il n’a pas encore subi le télésiège. Pour ce remonte pente, il y a d’un coté un Mikado sur lequel nous avons posé un rouleau de réglisse. En le déroulant, légèrement, on obtient les câbles. Ceux-ci vont venir se poser sur une cabane réalisée en gaufrette Paille d’Or. L’idéal aurai été d’avoir des skieurs sur le remonte-pente mais on les a oublié.

remonte pente.

Vue sur le sauveteur et le remonte pente.

Oui car il faut des skieurs, nous avons donc choisis les héros des bonbons gélifiés : les petits nounours. Comme nous sommes sérieux, ils ont des casques, et le plus simple est d’utiliser des Dragibus. Il sont entaillés pour être posés sur la tête de l’ourson. La taille est un peu juste, on a essayé avec des Dragolos, mais ils sont trop gros. Les skis sont découpés dans des bonbons ruban. Pour faire tenir le tout, nous utilisons les classiques cure-dent/pique-olive. Deux autres (ou deux moitiés) viennent faire guise da bâtons.

Nous avions prévu de faire des écharpes avec du bonbon fil, mais finalement, cela ne tenait pas. La taille des oursons était un peu petite par rapport au autres bonbons et surtout par rapport aux illustrations du livre. Si vous essayez de reproduire ce type de décor, essayez de prendre les nounous les plus gros possible.

La découverte

Il va sans dire qu’une telle décoration émerveille le p’tigeek. Et encombre la cuisine, car il était hors de question de manger ces œuvres d’art… Par contre, la surprise à l’intérieur a eu moins d’effet. Ce n’était pas vraiment une bonne idée que de combiner les deux types de gâteau. Un piñata cake devrait être beaucoup plus sobre afin que l’enfant découvre le contenu.

Avant service

Juste avant le service.

Néanmoins, nous avons d’un coté un décor assez imposant pas trop difficile à réaliser. Les arbres sont les plus long à faire et les Mikado les composants les plus fragile. De l’autre un gâteau surprise pas mauvais du tout pour les gourmands qui ont leurs dragées au chocolat après leur génoise. Si c’était à refaire, on resterait sur le beau décor pour le gâteau d’anniversaire et la Piñata pour un gâteau de gouter.

Un Piñata Cake pour le prochain anniversaire, ça vous tente ?

À propos de... Darko Stankovski

iT guy, photographe et papa 3.0, je vous fais partager mon expérience et découvertes dans ces domaines. Vous pouvez me suivre sur les liens ci-dessous.