Nintendo a réussi il y a quelques jours à faire prendre tout son sens au terme « une annonce en carton »… Je parle bien sûr de Nintendo Labo, le carton interactif. Pour ceux qui ont raté cette annonce, la voici.

Depuis, les enseignes de vente en ligne ont commencé à mettre les produits au catalogue. Ce qui permet d’apercevoir deux ou trois choses.

Quoi et combien ?

Bon, je me débarrasse de la liste des produits avant de parler de ce qui m’intéresse : comment ça marche. Nous avons donc 3 références :

  • L’ensemble de personnalisation, pour 8,99 €, vous avez de quoi enrober vos manettes de carton, ruban adhésif et gommettes. N’attendez pas pour vous précipiter sur cet article hautement indispensable.
  • Le Multi Kit, pour un prix annoncé à 69,99 € est en précommande à 58,99 €. Il rassemble tous les jeux sauf un : piano, pêche, maison, moto et bug.
  • Le Kit Robot est le plus onéreux. Pour un prix annoncé à 79,99 € est en précommande à 68,99 €. C’est lui qui vous propose la pseudo-exoarmure qui vous permettra de piloter un robot transformers.

Une des critiques est que Nintendo va proposer un belle arnaque en vendant du carton à prix d’or (bien qu’il n’y ai pas que du carton). Pas tout à fait. Ces packs sont accompagnés de jeux. Peut-être basiques, mais à ce niveau, je les compare à 1-2 Switch qui est pourtant déjà à 42,99 €. Dans la logique jeu + matériel, le prix ne semble pas si prohibitif que ça, tout du moins en précommande.

Les composants pour la maison. Remarquez les dessins à la base des cubes (Nintendo).

Enfin, évidemment, à chacun de juger. Zelda, Breath of the Wild est à 54,99 €, mais bénéficie d’une durée de vie de plusieurs dizaines d’heures. Est-ce équivalent au kit robot ? Personnellement, je n’arrive pas à me faire une idée car je vois un autre problème : l’encombrement et la fragilité. Je ne vois pas où entreposer tout ce bazar en carton et je redoute l’influence destructrice de Kid 2.4.

Comment ça marche ?

Un truc de geek

Ces considérations mises à part, mon moi geek trouve un gros intérêt à ces annonces. Ces kits intègrent enfin ce qui est possible de faire avec les Joy-Con. On va rappeler que les Joy-Con possèdent chacune, d’après leur fiche technique, un accéléromètre, un gyroscope, un vibreur et que la manette droite possède également une caméra infrarouge à détecteur de mouvements. Ces kits doivent être les premiers jeux qui exploitent toutes ces possibilités.

Gyroscope et accéléromètre sont mis en œuvre avec la pêche et la moto. Le vibreur, c’est ce qui fera avancer les gros insectes. Mais les plus intéressants sont certainement le piano, la maison et même le robot qui exploitent enfin la caméra de la Joy-Con droite.

Le back-pack du Robot où on voit le mécanisme lié aux mouvements des pieds et mains (Nintendo).

Sur la photo de l’assemblage du back-pack du robot, on voit clairement que ce Joy-Con droit est dirigé vers un fond noir (son emplacement est sous la main de l’enfant) et que les câbles des pieds et mains font se déplacer des curseurs clairs. C’est grâce à ces marqueurs que l’on peut retranscrire les mouvements dans le jeu.

Maison et piano sont basés sur le même principe. Les touches du piano ne sont pas chacune raccordées à un bouton mais à un élément à déplacer. Le piano et la maison utilisent des pièces avec des marqueurs comme de code-barre pour identifier

L’inversion de contrôle

Enfin, la dernière chose intéressante avec cette initiative Nintendo Labo, c’est l’évolution du rapport console/manettes avec l’exemple de l’insecte. En effet, dans ce jeu en particulier, il y a inversion des outils. Au lieu de contrôler quelque chose avec les manettes et de voir le résultat à l’écran, on contrôle grâce à l’écran (tactile) et on voit le résultat produit (un objet qui bouge) grâce aux manettes (qui servent de moteurs).

De quoi contrôler un bug avec Nintendo Labo (Nintendo)

Pas que du carton mais…

Donc contrairement à l’interprétation simpliste, Nintendo ne vends pas ici que du carton. Je ne suis pas expert en historique des jeux vidéos, mais il me semble que Nintendo innove une nouvelle fois dans l’interaction entre le joueur et le jeu à un niveau entre ce qu’ils faisaient avec la Wii et ce que Microsoft n’a jamais fait avec la Kinect. Pour quelle durée de vie ? Ça, il faudra attendre de les voir en main pour s’en faire une idée.

Mais… Mais si ce n’est pas « cher pour ce que c’est », ça reste des kits à prix élevé. Les questions de l’encombrement et de la fragilité méritent d’être prise en compte, surtout, quelle est la jouabilité d’un produit dégradé ?

Bref, à vous de voir. Si vous êtes arrivé à ces lignes dans l’espoir de lire si j’ai précommandé ou non, et bien la réponse est que non. Je passerai certainement sur ce produit. Mais pas pour une question de prix, la raison principale est l’encombrement. Ensuite vient la question de la fragilité et du risque avec Kid 2.4.

Espérons en tout cas que cela inspire les éditeurs. Et les hackers.

À propos de... Darko Stankovski

iT guy, photographe et papa 3.0, je vous fais partager mon expérience et découvertes dans ces domaines. Vous pouvez me suivre sur les liens ci-dessous.