Un Carnet de Voyages sur un parc d’attractions ? Et pourquoi pas. Lorsqu’on parle d’un parc d’attractions comme Disneyland, on parle d’une vrai ville. Pour ce pays du Bonheur, il s’agit même d’au moins 4 pays. Pour ceux qui auront gardé une âme d’enfant ainsi que pour les enfants eux même, il s’agira d’un vrai voyage aux frontières de leur imaginaire. Demandez leurs donc si ce Dragon tapis sous le chateau est vrai ou non. Essayez de leur faire croire que Mickey n’existe pas alors qu’ils sont en photo à ses cotés.

Un voyage au pays (de la consommation) du bonheur et des rêves qui mérite un peu de balisage pour ne pas se transformer en cauchemar

Accès

Dans cet article, on parle d’un parc d’attractions. La notion d’accès va donc plus loins que savoir par quel moyens de locomotion y aller. La première question est surtout : avec quelle budget d’entrée ?

Les pleins tarifs des billets sont disponibles sur le site officiel. En marge de ces tarifs, il faut être à l’affût des offres de vos C.E. ou des différentes promotions en cours d’année. Si vous souhaitez y retourner plusieurs fois dans l’année, les abonnements annuels sont une bonne option (rentabilisés à la troisième visite).

D’un aspect plus pratique, le parc est bien desservi en voiture ou transports en commun. Malgré un parking à 15 €, cette option pourrait être préférable en fonction du nombre de personnes, de la logistique (sacs) ou de la gestion des personnes (allez vous transporter vos minos qui sont sur les rotules dans le RER ? ).

Bon à savoir : le RER est plus proche du parc que le parking. Bon, ça ne joue pas beaucoup. Par contre, si vous êtes dans les hôtels Disney, en fonction de la distance, vous préférerez les navettes (qui arrivent au niveau de la gare RER) ou y aller à pied.

Enfin, sachez qu’il y a un contrôle des sacs à l’entrée des parcs et que ce contrôle fait évidemment goulet d’étranglement.

Se loger

Hotel Cheyenne

Ambiance Far West à Hotel Cheyenne (D.Stankovski).

Pour les séjours, il est tout à fait possible d’être logé à proximité du parc. Et quoi de mieux que les Hotels Disney qui proposent ainsi plusieurs thèmes ? L’avantage est bien là : dormir à deux pas des parcs dans des décors plus ou moins dépaysants. Là, c’est à vous de choisir en fonction des offres, choix personnels et des tarifs. C’est sûr que Hôtel Cheyenne avec son décor de village du Far West sera une attraction pour les petits.

Là aussi, tout comme pour les entrées, pour bénéficier des meilleurs prix, il vaut mieux voir avec vos CEs ou les offres promotionnelles. Sachez tout de même qu’avec cette formule, la réservation et les billets d’entrée des parcs se prennent à l’hôtel (prévoir donc l’attente pour prendre la réservation et le chemin jusqu’aux parcs). Mais en contrepartie, le prix du parking est inclus et vous avez accès aux parcs plus tôt que les autres visiteurs (dès 8 heure en été). Néanmoins, ce privilège est assez relatif, car les attractions principales n’ouvrent pas avant 10 heure.

A voir

Dans la pratique, il y a tout à voir. Les parcs Disney sont de magnifiques décors avec des attractions pour tous. La sélection se fera donc en fonction de vos critères. Les groupes avec enfants préféreront les manèges type Le pays des Comptes de Fée aux attractions à montagnes russes, ceux sans préféreront peut être l’inverse. La question ne sera donc pas que voir ? mais comment s’organiser pour voir ce que nous avons prévu ?

Globalement, les visiteurs souhaitent faire le maximum d’attractions et si possible voir les animations ponctuelles telles que les spectacles, les parades, les personnages ou le feu d’artifices. Dans la pratique, accéder à des spectacles peut être rangé dans la même catégorie que d’accéder à une attraction si les places sont limitées. Tout comme approcher un personnage star pour avoir une photo de vos enfants avec lui, car dans ces cas, il faudra attendre son tour. Pour la parade ou les feux d’artifice, la difficulté (relative) sera d’être bien placé pour voir quelque chose ou décrocher sa photo.

Les attractions

Par attraction, je vais entendre les manèges (Dumbo, les tasses…), les montagnes russes (Big Thunder Mountain, Indiana Jones…), les croisières et autres parcours scéniques (Peter Pan, Pirates des Caraïbes, Buzz l’Eclaire) ainsi que certains spectacles. En gros, tout ce qui a un débit limité et qui doit se faire de bout en bout (contrairement aux promenades par exemple ou à la Parade).

Phantom Manor

Phantom Manor domine Adventure Land (D.Stankovski).

Pas la peine de se faire d’illusions, pour accéder aux attraction, il faudra attendre. Plus ou moins selon la popularité de l’attraction, mais aussi selon son accessibilité. Et oui, mine de rien, des attractions comme Space Mountain sont tellement restrictives (taille et âge minimum, pas de problème de santé, manège qui secoue…) qu’une partie des visiteurs est automatiquement filtrée. Quand vous êtes une famille avec 2 enfants, vous n’allez pas faire la queue pour Sapce Mountaine. Par contre, c’est une population qui ira grossir les rangs des attractions plus grand publique.

Train fantôme

Phantom Manor réserve bien des surprises macabres… (D.Stankovski).

Ainsi, les attractions type Buzz l’Eclair ou Peter Pan sont mine de rien les plus populaires et il n’est pas rare de voir plus d’une heure d’attente. Si vous êtes avec enfants et qu’ils souhaitent aller à ces attractions, foncez y dès l’arrivée au parc. Après, sachez évaluer les temps d’attente indiqués au niveau de chaque attraction en fonction de ce que vous souhaitez faire après. Et surtout, jouer des Fast Pass

Les FastPass, les jokers coupe-file

Il existe un système particulier bon à connaitre pour ne pas perdre sa journée : les FastPass. Il s’agit de billets coupe-file disponibles pour certaines attractions. Le principe de fonctionnement est assez simple.

Le FastPass donne accès à l’attraction par une entrée avec moins de monde et permet donc un accès plus rapide. La contrepartie est que l’accès se fera plus tard dans une plage imposée. Ainsi, si le temps d’attente est trop long (et plus de 30-45 minutes, ça commence à faire long), si l’attraction propose les FastPass, un panneau indiquera le créneau de validité pour les pass distribués en ce moment (en général, 2 heures plus tard, plus en cas d’affluence). Il suffit d’aller à la borne, y passer la piste magnétique de votre billet d’entrée et retirer le sésame. Attention, il faut évidemment un pass par personne. Attention également à vérifier avant, si vous êtes accompagnés d’enfants, que l’attraction ne leur est pas interdite.

Il y a évidemment une limite aux FastPass : un visiteur ne peut pas retirer plusieurs Fast Pass en même temps. En fait, sur le ticket, il est indiqué à partir de quelle heure un nouveau FastPass pourra être retiré.

Ainsi, si vous souhaitez absolument faire une attraction et que celle-ci est prise d’assaut, pensez aux FastPass et soyez patient.

Je ne listerai pas les attractions proposant les FastPass dans cet article, les sites de fans des parcs sont bien plus à jour sur le sujet. D’expérience et de lecture, les attractions Buzz Lightyear Laser Blast et Peter Pan sont peut être les prioritaires pour ce système du fait qu’elles sont très courues par les groupes avec enfants.

Les personnages

Winnie

Un gros câlin avec son personnage préféré (D.Stankovski).

Pour les plus petits, il est possible de se faire photographier avec son personnage préféré ou à défaut, tous ceux qu’il rencontrera. Il est possible d’en rencontrer qui apparaitront dans le parc pour une courte période. Mais il y a aussi les Stars qui sont présents à des endroits précis sur de plus longues périodes. Il s’agit en général de Mickey et Winnie mais ils peuvent être remplacés. Vérifiez le programme pour les lieux et horaires, mais sachez qu’approcher ces personnages est équivalent à accéder à une attraction : il y a de l’attente qui peut être longue. Mais avec des enfants, on n’y coupe pas.

Les promenades et points d’intérêt

En marge des attractions, le parc contient pas mal d’activités plus ouvertes. On ne peut pas dire qu’il y a de l’attente au labyrinthe d’Alice, pas plus au parcours autour de la cabane des Robinsons ni dans le Nautilus. C’est pourtant des activités amusantes (enfin, tout dépend de l’activité) et qui peuvent se faire n’importe quand. Si vous jouez de la rentabilité, privilégiez les pour meubler en attendant l’accès d’un FastPass par exemple. Sinon, c’est de bons moments à passer. Dans la pratique, il n’y a pas que les promenades, mais aussi certains éléments de décors. Les enfants devront aller tirer sur Excalibur figée dans son enclume (merci au passage de tout mélanger des légendes Arthuriennes… ) ou narguer le Dragon caché sous le château. Bref, ces attractions constituent surtout des moments de décontraction pour profiter dun parc à thème.

Parades, spectacles et feux d’artifice

En fonction de la saison, vous aurez l’occasion d’assister à des parades, des spectacles ou des feux d’artifice. Toutes ces animations sont détaillées dans le programme avec leur horaire et lieu. Bon, globalement, les spectacles sont calibrés pour les enfants qui adoreront. Les adultes pourront avoir beaucoup plus de mal mais les parents n’y couperont pas. Les parades sont un cortège de chars avec les personnages des univers Disney. Plus neutre, le spectacle vaut le détour. Les visiteurs sans enfants peuvent passer leur chemin, ceux avec, c’est au choix. Les spectacles sont assez visible, surtout qu’une bonne partie des spectateurs ne restent pas pour tout le show. Les parades sont également assez visible (les chars sont assez haut) mais il vaut mieux prévoir sa place sur le parcours (indiqué sur les plans). Sachez cependant que les parades attirent pas mal de monde et vident donc les attractions. C’est soit le moment d’en profiter, soit celui de ruser pour se placer à proximité d’une attraction convoitée.

Le feu d’artifice n’est tiré qu’en été (sauf quelques exceptions) juste avant la fermeture du parc. Il est bien visible de partout. Il n’y a pas de ruses à avoir pour en profiter sinon qu’il est prévu pour être vu dans l’alignement de Main Street.

Le train

Discovery Station.

Le train entre à Discovery Land Station (D.Stankovski).

Un train fait le tour du parc et s’arrête à 4 stations. En lui même, il ne fait pas spécialement gagner du temps surtout qu’il est à ranger dans la catégorie des attractions dans le sens où il y aura certainement une file d’attente. Et oui c’est comme le métro par forte affluence, on n’est pas certain de monter dans le suivant puisque forcément, les passagers descendent où ils veulent. L’intérêt est donc uniquement de faire un tour dans un train à vapeur de style Victorien.

Où manger

Constat sans appel : n’importe où, mais ce que vous avez apporté… Sur les parcs, il y a des restaurants, mais dans la pratique, le lieu vous fera préférer les fast food. Seulement, ce n’est pas fast et encore moins bon. Quand au menu qu’un adulte choisira, la gamme de prix sera vite celle des restaurants. Dans ce cas, la pizza est elle une valeur sûr ? Si vous avez essayé, libre à vous de partager vos impressions en commentaires.

Et Walt Disney Studio ?

Ouvert depuis 2002, ce second parc offre une ambiance Studios de cinéma et de ce fait est moins féérique que son ainé. Cela se ressent aussi sur les attractions pour lesquelles les plus petits auront un choix très limité. Ce sera principalement des spectacles comme Stitch Live. Pour les plus grands, ce sera soit la visite de studios de cinéma, soit quelques attractions à grand frissons comme La tour de la terreur ou Crush’s Coaster.

Hollywood Tower

Tower of Terror à Walt Disney Studio (D.Stankovski)

Nul doute que si vous venez pour une visite féérique d’une journée, vous n’entrerez même pas dans ce parc. Si vous êtes là sur plusieurs jours, ou si vous n’en êtes plus à votre première visite, les cris de la tour seront votre chant des Sirènes. La visite en vaut le détour mais n’est pas prioritaire sur l’autre parc. Sachez cependant qu’il a une superficie moitié moindre que l’autre et se parcourt donc relativement vite.

À propos de... Darko Stankovski

iT guy, photographe et papa 3.0, je vous fais partager mon expérience et découvertes dans ces domaines. Vous pouvez me suivre sur les liens ci-dessous.