Une fois n’est pas coutume, je vais vous proposer un post autocritique. Il y a quelques jours, j’ai publié 10 conseils pour réussir vos photos de feux d’artifice. Ces conseils, je vous les donne après les avoir moi même appliqué. Mais j’ai aussi dans ma collection des mauvaises photos de feux d’artifice, photos dont j’étais content avant. Mais ça, c’était avant.

Je vous propose ici l’autocritique de certaines photos que nous faisons tous avant de connaître les astuces des feux d’artifices, en expliquant pourquoi elles ne sont pas bonnes et ce qui manque pour les réussir.

Médiévales de Provins

Pour fêter les 30èmes médiévales de Provins, la citée a embrasée la Tour César.

tour césar

La Tour César s’embrase, 800 ISO, f/2.8, 1/100  (D.Stankovski)

Je n’emporte pas mon trépied à Provins que ce soit pour les Médiévales ou pour le Marché de Noël. Il n’est en général d’aucune utilité vu l’évènement et ce sont des journées assez longues, j’essaye donc de minimiser la charge sur le dos. Pour cette occasion, j’aurai du.

Les Trentièmes Médiévales se sont clôturées par un feu d’artifice autour de la Tour César. Pour les photos, j’étais sur les remparts à la Porte de Jouy. Avec la distance, un téléobjectif était nécessaire. Pour être stable, la photo ici a été prise à 800 ISO, f/2.8 et un temps de pose de 1/100ème.

Avec un temps de pose aussi court, les feux se résument en des points, sans trainée. Les paillettes en laissent, mais ce ne sont pas les feux les plus esthétiques.

Le problème est donc l’absence de trépied et donc l’utilisation d’un temps de pose assez court. Mais on peut s’inquiéter que si on utilise un temps plus long, la tour soit cramée. Pourtant, en réduisant la sensibilité à 100 ISO, on peut multiplier par 8 le temps de pose et garder la même exposition. En fermant à f/11, on multiplie encore par 16. En combinant les deux, on a un temps de pose de 1,30 seconde pour la même exposition (la tour sera exposé à l’identique) mais cela laisse aux feux le temps de dessiner une traînée.

Disney Dreams à Disneyland

J’ai illustré mon article sur la photo amateur d’un spectacle de nuit avec la photo suivante du show Disney Dreams.

Disney Dreams Final

Le final Disney Dream, 3200 ISO, f/5, 1/200 (D.Stankovski)

Cette photo, on peut la considérer comme satisfaisante car chez Mickey, avec les enfants, il est difficile de se mettre dans de bonnes conditions. Ce qui manque à cette photo pour être meilleur est :

  • Le choix du point de vue. On sait qu’il est difficile de trouver un bon point de vue chez Mickey pour le spectacle du soir. Du coup, on est gêné par des infrastructures (les enceintes) et le public (les têtes disgracieuses en bas à gauche).
  • Un trépied, pour privilégier un temps de pose long
  • Un temps de pose long, car il n’y a aucune trainée sur les feux d’artifice, ce ne sont que des points lumineux.

Cette photo illustre également l’utilisation d’un temps de pose trop court et d’un fond encore plus illuminé. Là aussi, un temps de pose plus long aurai pu être utilisé sans tout cramer. Les paramètres de prise de vue sont de 3200 ISO, f/5, 1/200ème. Ceci est équivalent à  sensibilité de 100 ISO avec une ouverture à f/11 et un temps de pose d’un peu plus d’une seconde. Une seconde n’aurai pas figé les fontaines et les aurai transformé en voile, mais mais une seconde aurai permis une trainée des feux, ce qui aurai pu être beaucoup plus esthétique.

Il est difficile de choisir un bon point de vue à Disneyland. Mais vous pouvez constater que le public et surtout les éléments étrangers au spectacle gâchent un peu la photo. Il est donc important (comme toute photo en fait) de bien choisir son point de vue.

À propos de... Darko Stankovski

iT guy, photographe et papa 3.0, je vous fais partager mon expérience et découvertes dans ces domaines. Vous pouvez me suivre sur les liens ci-dessous.