Découvrons Scratch

Une nouvelle année est l’occasion de prendre de nouvelles résolutions. Et pourquoi pas celle d’apprendre à programmer. Je vais m’intéresser à l’outil le plus accessible : Scratch.

Scratch est un projet qui a pour objectif d’enseigner la programmation aux plus jeunes. Pour le rendre accessible, c’est un outil très graphique qui modélise les instructions sous forme de blocs.

Scratch est également utilisé à l’école, du code est proposé dans les manuels du collège pour illustrer certains concepts de mathématiques. Il est donc indispensable de connaitre son fonctionnement.

Dans ce premier post, je vais vous présenter ce qui est nécessaire pour se mettre à Scratch.

Ce dont vous avez besoin

Pour faire du Scratch, il vous faut l’éditeur Scratch. Pour cela, deux possibilités : l’éditeur en ligne ou l’application locale.

Scratch en ligne

Scratch a été conçu à l’origine pour fonctionner en ligne, via un navigateur. Il suffit de vous rendre sur https://scratch.mit.edu et d’aller sur l’onglet Créer.

L’avantage d’utiliser l’éditeur en ligne est que vous pouvez y accéder de n’importe où sans rien installer sur votre machine. Le défaut est évidemment que vous devez avoir une connexion internet. De plus, si vous n’avez pas de compte, vous devrez bien faire attention à télécharger votre réalisation pour ne pas la perdre. Mais si vous avez un compte, vous pourrez accéder à toutes vos réalisations.

L’interface de Scratch (version application)

Scratch sur son ordinateur

Pour télécharger Scratch, il faut se rendre sur la page https://scratch.mit.edu/download. Elle n’est pas très visible sur la page principale.

Choisissez la version qui correspond à votre système, après l’avoir téléchargée, il vos faudra évidemment l’installer. Notez que pour Windows et Mac, Scratch est également disponible sur le store concerné.

Avec l’application, pour partager un projet avec la communauté, il vous faudra l’exporter puis l’importer sur votre compte en ligne. L’inverse sera également possible.

Et Scratch sur Linux ?

Officiellement (c’est dans la F.A.Q.), Scratch n’est pas supportée sur Linux. Cela dépendra de la distribution que vous utilisez. Regardez donc dans les packages disponibles si vous avez Scratch.

Dans le cas du Raspberry Pi, Scratch est disponible avec l’installation de Raspberry OS.

Rejoindre la communauté Scratch

Si vous ouvrez un compte sur https://scratch.mit.edu, vous aurez la possibilité de partager vos créations, mais aussi de commenter celles des autres ou même de les modifier (en ayant votre copie que l’on va appeler un remix). Ainsi, vous pourrez apprendre d’avantage en partageant et explorant.

Vous pouvez d’ailleurs retrouver mes projets, dont je me suis principalement servi pour illustrer des posts, sur mon profil : https://scratch.mit.edu/users/dad3zero/

Je vais quand même vous rassurer sur deux points :

  • sur la page de la communauté, vous verrez que les projets mis en avant sont très élaborés. Ne vous découragez pas, c’est normal que de tels projets sont mis en avant. Vous commencerez évidemment avec quelque chose de plus basique.
  • vos projets n’ont pas à être publiques. Vous pouvez ne rendre aucun de vos projets publique. J’écris ça pour vous rassurer mais dites vous qu’un projet que vous rendez publique pourra être commenté et corrigé. C’est ainsi que l’on progresse.

Scratch et les extensions

Scratch ne se limite plus à l’animation d’un sprite. Grâce aux extensions, vous allez pouvoir utiliser des extensions qui vont vous permettre de contrôler autre chose comme la camera de votre ordinateur ou du LEGO Mindstorms ou Boost.

Les extensions disponibles pour Scratch

Les extensions nécessiteront l’installation d’un petit programme supplémentaire. Elles sont disponibles sur la version en ligne mais j’admet une préférence pour l’utilisation avec l’application.

À partir de là, vous avez tout ce qu’il faut pour commencer avec Scratch. Je vous donne rendez-vous au prochain article mais d’ici là, vous pouvez consulter les différents posts que je vous ai publié à propos de Scratch.

À propos de... Darko Stankovski

iT guy, photographe et papa 3.0, je vous fais partager mon expérience et découvertes dans ces domaines. Vous pouvez me suivre sur les liens ci-dessous.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

En naviguant sur Dad 3.0, vous acceptez l’utilisation de cookies pour une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Plus d'informations

Le blog Dad 3.0 utilise les cookies pour vous permettre une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visite. Dad 3.0 affichant des publicités, celles-si utilisent également des cookies pour un ciblage publicitaire. En continuant la navigation sur Dad 3.0, vous acceptez le dépôt et la lecture de cookies.

Fermer