Avant gout d’Alkemy avec Josselin Moreau.

Alkemy est le premier jeu de la toute jeune société Kraken Editions. Celui-ci est annoncé pour la fin du mois de janvier. A cette occasion, j’ai pu rencontrer Joss, concepteur des règles et du contexte sur ce qu’est Alkemy.

Alkemy est jeu d’escarmouche proposé par la jeune société Kraken Editions. Si certains ont pu les découvrir depuis le dernier Printemps du Jeu à  Bourgoin-Jallieu, la sortie officielle est prévue pour la fin du mois. A cette occasion, j’ai eu l’occasion d’échanger avec Josselin, sur ce que présage ce nouveau venu sur la scène ludique. Au menu : origine, contenu, devenir et clarification de certaines questions posées de-ci de-là .

Lors de la migration du site en 2013, la mise en page de type interview a sauté. En attendant de la redéfinir, je l’excuse pour la difficulté de lecture.

Marto’ : Joss, pour ceux qui ne te connaissent pas, tu peux te présenter ?
Josselin : Josselin Moreau, 29 ans. Tombé dans la marmite de la figurine il y a 15 ans de cela.
Marto’ : tombé dans la marmite, et aujourd’hui transvasé chez Kraken. Comment cela s’est il produit ?
Josselin : J’ai rencontré Jérémie (Bonamant Teboul) et Allan (Carrasco) lors de rencontres de peinture. Jérémie m’a parlé d’une envie de créer une gamme de figurines avec Allan. Jérémie voulait trouver quelqu’un qui pourrait prendre en charge la partie commercialisation. On a discuté un moment de savoir si on voulait un truc un peu confidentiel ou si l’on voulait un truc avec lequel on puisse concrétiser notre engagement au sein de la communauté. J’avais pour ma part une envie de créer des univers, on s’est dit qu’il fallait faire un jeu pour accompagner ces figurines. Leur apporter un contexte, un univers, des règles.

Josselin et Jeremy

Joss et Jérémy au FigoStage de Grenoble (D.Stankovski).

Marto’ : donc là on voit clairement la répartition des tâches mais aujourd’hui Kraken, c’est plus que 3 personnes comment se sont insérés les autres et que font ils ?
Josselin : beaucoup plus ! Jérémie, Allan et moi sommes issus de différentes communautés. Lorsque notre projet à commencer à prendre forme, certains amis proches de chacun en ont pris connaissance et certains ont voulu y prendre part car l’aventure leur semblait passionnante. Aujourd’hui Kraken c’est un noyau dur de 8 personnes dont les rôles vont du graphiste, au webmaster en passant par la communication… chacune des ces personnes a amené son expérience du jeu, du milieu, ainsi que certaines compétences indispensables pour que ce projet amateur animé par notre passion devienne un vrai projet professionnel.

Marto’ : Ca veut dire que ca a commencé par des ratés ?
Josselin : oh oui !!!Nous avons fait des erreurs. Des erreurs qui étaient aussi indispensables pour nous faire arriver là où nous en sommes aujourd’hui. ça peut paraître bateau de dire ça.

Un exemple caractéristique est notre position vis-à-vis des communautés desquelles nous sommes issus (peintres, joueurs…). Comment donc communiquer alors même que nous sommes devenus « professionnels » ? Du coup c’est vrai qu’on a pu passer pour des amateurs à certains moments (un peu de ma faute lol) mais ça nous a permis d’affiner le dialogue avec les joueurs et les peintres.

Marto’ : Oooh, ça c’est une référence à une certaine communication prématurée, non ?
Josselin : (sifflement) C’est un exemple flagrant de la passion qui nous anime et nous empêche parfois de prendre un peu de recul.

Marto’ : lol, bien, donc tous ces efforts on conduit à Alkemy. Aujourd’hui, on peut voir sur votre site des photos du contenu des boites, elles sont donc déjà dans vos main ? La sortie est toujours prévue pour la fin du mois ?
Josselin : oui, pour le 31 Janvier. Et on croise tous les doigts pour que le bateau arrive dans les temps [1]. En ce qui concerne les boites, le conditionnement définitif est là mais certains aspects restent des prototypes comme la planche de pions qui sera prédécoupée. Mais ce sont des détails.

Marto’ : Alkemy c’est donc un jeu de figurines à l’échelle « escarmouche » qui s’articule autour d’un alchimiste et de combattants, tu peux détailler ?
Josselin : Oui Alkemy est un jeu d’escarmouche. Le format que nous allons mettre en place pour le jeu organisé est 300 points ce qui correspond selon les peuples d’une 10aine à une 15aine de figurines. Il n’est pas nécessaire d’avoir un alchimiste (le mage local) mais sa présence est un atout indéniable dans une compo où il est le plus souvent un soutien plus qu’intéressant pour ses camarades. L’alchimie est une science très importante sur Mornea.

Marto’ : Vous avez eu l’occasion de tester en profondeur les mécanismes notamment lors des démos pendant des salons. Cette présentation de longue haleine est importante pour Kraken ?
Josselin : oui énormément. Elle nous a permis d’affiner énormément la mécanique du jeu. Les joueurs nous ont beaucoup aidé dans cette démarche. Cela nous a permis aussi entre autre de faire découvrir au fur et à mesure le jeu à la communauté jusqu’à ce que nous soyons prêts à le sortir. Jusqu’à aujourd’hui, le jeu a reçu un accueil très enthousiaste lors des nombreuses démonstrations que nous avons faites. Ce fut une réelle bonne surprise. On ne s’attendait pas à un tel engouement de la part des joueurs.

Marto’ : Lors de ces démos, vous mettez l’accent sur le scénario et l’utilisation des décors. Quel a été l’accueil et quelle est en est l’importance dans Alkemy, car on sait qu’il y a des habitués de la « poutre pure » ?
Josselin : Ce sont en effet des aspects qui ont beaucoup perturbé certains joueurs. Mais je crois que c’est aussi pour ça que les gens ont apprécié. Ca donne à Alkemy un petit air d’exotisme pour ceux qui sont habitués à des parties en affrontement simple.Nous allons garder cette orientation scénaristique et même encourager les joueurs à aller dans ce sens (notamment en les faisant participer à la création des scénarii que nous utiliserons lors de la Ligue Nationale.

Les décors sont une autre composante importante. Nous préférons voir des tables fournies où les affrontements se déroulent dans des environnements développés que dans de simples plaines. C’est aussi pour favoriser cet aspect que l’Alchimie est directement dépendante des éléments de décors : pour inciter les joueurs qui n’ont pas cette habitude à jouer avec plus d’éléments de décors.

Marto’ : Aujourd’hui Alkemy, c’est 4 peuples, commercialisées par boite. Chaque boite, c’est un alchimiste, un gros bras, des combattants et des tireurs. Ne pouvons-nous craindre de trouver qu’un seul profile avec 4 skins différents ?
Josselin : Toutes ces boîtes suivent le schéma que tu a décrit. C’est le fil conducteur qui nous a guidé dans la conception du contenu des boîtes. Nous avons fait ce choix afin que tous les joueurs, peu importe le peuple, et donc la boîte qu’ils choisiront, soient en mesure de pouvoir tester chaque aspect des règles. Ensuite, lors des sorties suivantes, les spécificités de chacun seront plus affinées. Le royaume d’Avalon par exemple n’est pas un peuple qui fonde sa tactique militaire sur de nombreux tireurs. On peut donc s’attendre à ce que lors des sorties qui suivront, il y aura peu de profils de tireurs.

Josselin au Salon du Jeu

Joss au Salon du Jeu (D.Stankovski).

Marto’ : On peut donc considérer les premières boites comme des boites de découverte. 2 joueurs possédant chacun leur « starter » peuvent donc s’affronter… Cependant, Ravage lors d’un article de présentation d’Alkemy a insisté sur un déséquilibre de certaines boites… qu’en est il ?
Josselin : Oui ce sont bien des Boîtes de découverte qui permettent donc d’appréhender les règles avec tout ce qu’il faut. Et oui, il apparaît un déséquilibre entre les factions humaines et humanoïdes. Nous voulions un prix unique pour toutes les boîtes. Cependant, bien que nos 4 peuples aient une physionomie proche, un Khaliman par exemple est plus « puissant » qu’un humain. Il ne nous était donc pas possible d’équilibrer les boites sans modifier le nombre de figurines dans chacune d’entre elles et donc le prix de vente final.Cependant, nous voulons sortir rapidement de nouvelles vagues afin que les joueurs puissent varier leurs compo. Les premières sorties prévues après le lancement d’Alkemy sont d’ailleurs une boîte de 3 troupes pour chaque peuple [2]. Nous avons ainsi établi un programme de sortie pour l’année à venir en conservant à l’esprit que la Ligue Nationale débuterait en Octobre 2008 et donc qu’il faut que les joueurs aient un maximum de choix pour débuter cette compétition dans les meilleures conditions.

Marto’ : Voila qui donne un aperçu sur le suivi du jeu. Mais revenons à Morena, et soyons sec : les 4 races proposées sont peu originales, non ?
Josselin : Peu originales ? oui et non…Les visuels sont fortement inspirés des pages de notre histoire donc effectivement les peuples peuvent paraître peu originaux. Mais en même temps nous avons fait le choix de sortir des sentiers battus en proposant un univers sans les stéréotypes traditionnels de l’Heroix-Fantasy (Gobelins, Nains, Elfes) et du coup nous devions tout de même proposer des repères forts. L’Asie, à fortiori la Chine n’est pas souvent traitée dans les jeux de figurines Heroic-fantasy. le Moyen-orient non plus (hormis Helldorado peu ou pas de jeux développe autant l’aspect visuel moyen-oriental). Pour les occidentaux oui c’est une valeur sûre des ces univers, de même qu’un peuple primitif mais je pense que l’univers d’Alkemy renouvelle un peu sous certains aspect la manière dont ils sont traités.

Marto’ : Pas faux. D’un autre coté, on sent les Kalimans comme étant une référence visuelle forte au même titre que les Wolfens Confrontation, les Jacks Warmachine ou les crocos Wargods non ?
Josselin : Oui clairement. C’est un peu dans cette optique qu’ils ont été créés et force est de constater vu les premiers retours de la communauté qu’ils sont effectivement perçus de la sorte.

Marto’ : Est ce que les Kalimans prennent cette place de référence après l’accueil mitigé des Aurloks, critiqués pour leur disparité visuelle ?
Josselin : L’accueil mitigé des Aurloks n’est heureusement pas général.Cette « disparité », qui tire sa justification dans la nature même des Aurloks, est aussi ce qui a plu pour ce peuple. Elle plaît tout autant qu’elle dérange. En tous les cas, elle ne laisse pas indifférent et ça c’est déjà un bon point.

Marto’ : A propos de tout ca, Alkemy propose des règles complètes dans les starters, mais par la suite à quoi doit on s’attendre ? Des livres d’armée sur le modèle des codex ou des recueils sur le modèle de warmachine ?
Josselin : En fait nous nous posons encore la question mais pour le moment nous nous orientons vers une version Bouquin complet comme pour Warmachine ou Helldorado. Il comprendrait les règles clarifiées et erratées, les profils pour 2 ans de sorties, ce qui représente l’année passée et celle à venir, du Background et vraisemblablement les scénarii officiels du jeu organiséLe site va également proposer beaucoup de petites choses : cartes, gallerie, règles téléchargeables… plus quelques petites surprises que nous vous réservons 😉

Marto’ : mmmm du style ?
Josselin : ce ne serait plus une surprise ;)Bon, allez, d’ici peu, les joueurs auront accès sur le site à une base de données des profils et un outil, Architekt, leur permettant de faire directement leurs compos et des les imprimer

Marto’ : Oh, merci pour l’info. Pour résumer, quels sont les intérêts d’Alkemy ?
Josselin : Des règles très simples à prendre en main. Un aspect tactique important (gestion des figurines, du décors…). Un univers riche à l’imagerie forte. Un jeu créé et suivit pas des passionnés (joueurs, peintres…)

Marto’ : Et quels sont les défauts d’Alkemy ?
Josselin : Il ne sort que le 31 Janvier…Bon, en ce qui concerne les joueur disons il faut peut-être un peu plus de temps de préparation pour y jouer du fait qu’il vaut mieux avoir un scénario et une table fournie en décors. En tout cas pour y jouer dans les conditions que l’on préconise.

Marto’ : Ok, pour finir : Kraken c’est une nouvelle aventure, une nouvelle société un nouveau jeu. Tout ca dans un contexte hyper concurrentiel, peut être saturé. qu’est ce qui vous motive, qu’est ce qui vous permet de croire en la réussite ? en gros, pourquoi les joueurs investiront dans un nouveau jeu ?
Josselin : Le jeu se veut abordable : c’est un jeu d’escarmouche. Un investissement financier raisonnable donc. Après tout si le jeu ne plaît pas après avoir dépensé 25€ pour une boîte de découverte. Ca reste une petite dépense au regard du marché.C’est un jeu créé par des passionnés, tant au niveau univers que règles ou sculpture. Tout au long de la création, nous avons voulu faire un jeu plaisant à jouer qui nous corresponde, auquel on ait envie de jouer et de partager avec les communautés desquelles nous sommes issus.

C’est un peu ça aussi Alkemy, un jeu de proximité 😉

Marto’ : Je relève le coté « abordable », et « rapide à découvrir ». Pourquoi à l’heure du « prêt à jouer », n’avez vous pas opté pour un jeu justement « prêt à jouer », surtout que les figurines sont en plastique ?
Josselin : Ca aurait été paradoxal de mettre en avant deux des co-créateurs du projet qui sont des créatifs reconnus : Allan Carrasco et Jérémie Bonamant Teboul et de proposer un produit qui ne permette pas de laisser un peu court à ses talents d’artiste.Mais Kraken Editions reste aussi une maison d’édition de jeux et Alkemy n’est pas son seul projet… 😉

Propos recueillis le 7 et 8 janvier 2008.

Par un amusant hasard, une interview de Jérémie et Allan, réalisée un mois plus tôt a été publiée presque en même temps sur Sanctum Atorgael (il semble que l’article ne soit plus accessible). De quoi avoir d’un coté l’impression artistique, de l’autre le littéraire.

[1] Hélas, les doigts n’ont pas été croisés assez fort puisque Kraken Editions a annoncé sur son site un retard de 2 à 3 semaines.

[2] Kraken a depuis diffusé sur son site les conceptes de la première vague de renforts.

Toutes les photos sont Copyright Darko Stankovski, les illustrations sont copyright Kraken Editions.

À propos de... Darko Stankovski

iT guy, photographe et papa 3.0, je vous fais partager mon expérience et découvertes dans ces domaines. Vous pouvez me suivre sur les liens ci-dessous.

Vous aimerez aussi...

En naviguant sur Dad 3.0, vous acceptez l’utilisation de cookies pour une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Plus d'informations

Le blog Dad 3.0 utilise les cookies pour vous permettre une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visite. Dad 3.0 affichant des publicités, celles-si utilisent également des cookies pour un ciblage publicitaire. En continuant la navigation sur Dad 3.0, vous acceptez le dépôt et la lecture de cookies.

Fermer