Le Salon du jeu 2007

Le salon du jeu s’est tenu du 12 au 14 octobre 2007 au Parc des Expositions de Paris Expo-Porte de Versailles, en parallèle avec le Manga-Days, salon de la Pop culture Japonaise. Au programme : tournois, exposants, animations, évènements. Le salon du jeu se veut ainsi une des plus importantes manifestation dans le domaine.

Hélas, ce salon est un des moins réussit dans le domaine. Le monde du jeu fût pourtant un salon renommé et couru. Mais aujourd’hui, il est surtout le salon où on ne reviendra pas. Certes, le salon a été l’occasion de découvrir de futur sorties.

Eye of the Judgment est de celles-là. Présenté par Wizard of the Coast, en partenariat avec Sony, Eye of the judgment permet à deux adversaires de s’affronter avec des decks de cartes (le savoir faire de Wizard), mais sous l’arbitrage d’une console surveillant l’arène avec une caméra. La conséquence est que les affrontements entre créatures sont non seulement gérés par l’ordinateur, mais également plus visuels. Chaque combat donne lieu à une animation.

Si le concept est attirant au premier regard, force est de constater que ce concept n’apporte rien d’autre au jeu de carte qu’un arbitrage automatisé. Une fois découverte, appréciée, et digérée, la partie animée aura tôt fait d’exaspérer les joueurs du fait du ralentissement des parties. Reste donc à voir si il est possible de débrayer ces longues animations et disposer ainsi d’un jeu contrôlé par l’ordinateur.

Josselin au Salon du Jeu
Joss au Salon du Jeu (D.Stankovski).

A l’autre bout du salon, Kraken Editions est venu présenter Alkemy, le futur jeu d’escarmouches ultime. Alkemy part avec de sérieux handicapes dans un marché saturé en jeux d’escarmouche. Il arrive ainsi après la vague des Confrontation, Warmachine/Horde, et récemment, Hell Dorado. Alkemy ne bénéficie pas non plus de a puissance markéting d’Asmodée. Enfin, Alkemy n’a toujours aucune figurine commercialisée.

Mais Alkemy part aussi avec des atouts : conçu par des joueurs, de grands noms de la sculpture et de la peinture, comme Allan Carasco ou Jérémy Bonamant, y sont associés. A première vue, le résultat n’est pas foncièrement original : des boites d’unités, de composition identiques entre les 4 factions (un mage, un tireur, un gros bras, et 2 réguliers), 4 factions classiques (occidentaux, orques, orientaux et moyen-orientaux qui sont en fait des félins), des dés, un mètre, des cartes… Un petit aire d’Hell Dorado à première vue. Pourtant, le système est plus original. Si on passe sur le classique jet de caractéristiques, les combats reprennent des mécanismes de certains jeu de plateau où les dés participent à plusieurs résultats (touche et blessure). Avec une combinaison je nombre de jets et de rétention, on arrive à une réflexion lors des combats. Le système met l’accent également sur les placements et les objectifs secondaires. Ainsi, les magiciens ne pourront-ils faire quelque chose qu’une fois de la mana apprivoisée. Et cette mana n’est disponible qu’à 4 points du terrain.

Au final, ces présentations ont montré un jeu qui cache des originalités sous le capot, servi par des figurines d’excellente facture.

A noter qu’Alkemy a été présenté parallèlement au Le Grand livre de la peinture sur figurine, rédigé par les grands noms actuels de la pyrogravure… non, évidemment, de la peinture sur figurines. Pour couronner le tout, Mike et Allison McVey sont venu sur le stand faire une démonstration de peinture.

À propos de... Darko Stankovski

iT guy, photographe et papa 3.0, je vous fais partager mon expérience et découvertes dans ces domaines. Vous pouvez me suivre sur les liens ci-dessous.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. 4 novembre 2014

    […] aux impressions du salon du jeu, la GenCon semblait posséder la renommée du salon de référence sur la place Parisienne. […]

  2. 11 mai 2016

    […] réellement tirer parti de ce concept était The Eye of Judgment sur PS3 qui était présenté au Salon du Jeu en 2007. Skylanders est un succès qui a dépassé les 3 milliards de dollars en février […]

Laisser un commentaire

En naviguant sur Dad 3.0, vous acceptez l’utilisation de cookies pour une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Plus d'informations

Le blog Dad 3.0 utilise les cookies pour vous permettre une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visite. Dad 3.0 affichant des publicités, celles-si utilisent également des cookies pour un ciblage publicitaire. En continuant la navigation sur Dad 3.0, vous acceptez le dépôt et la lecture de cookies.

Fermer