Dad 3.0

C'est un papa du futur avec son appareil photo

Les Journées Figurines et Jeux 2016

Ça faisait un long moment que je n’avais pas remis les pieds dans un évènement dédié à la figurine. D’après l’historique du blog, la dernière fois, c’était en 2008 au CJSD à Grenoble. Et oui, ça correspond bien avec l’arrivée du Kid. Et j’avoue que depuis, j’avais bien décroché faute de temps.

Les JFJ 2016 (D.Stankovski)
Les JFJ 2016 (D.Stankovski)

Décroché mais pas tant que ça. Si j’ai décidé d’aller aux Journée Figurines et Jeux de Sartrouville, c’était pour aller à la rencontre de la communauté des joueurs pour pour un projet lié au jeu. C’était aussi l’occasion de me mettre à jour sur les jeux du moment et en particulier ceux accessibles aux Kidz.

Au final, je n’ai pas du tout regretté mon déplacement et j’ai quelques petites choses à partager avec vous.

Jeux de figurines ?

Un Senglu en incantation chez les Briskars, JFJ 2016 (D.Stankovski)
Un Senglu en incantation chez les Briskars, JFJ 2016 (D.Stankovski)

Le jeu de figurines est un jeu de société un peu particulier. Il s’adresse aux artistes/modélistes joueurs. En effet, avant de jouer, il faut monter et peindre les figurines que l’on va mettre en jeu. Dans la mise en œuvre, ils se rapprochent des jeux de stratégie mais dans un univers en général fantastique ou de science-fiction.

Vous avez peut-être entendu parler de Warhammer et Warhammer 40.000 édités par Games Workshop. Cet éditeur historique dispose de plusieurs boutiques dans les grandes villes et a longtemps été le numéro 1 du domaine (devancé depuis peu par Privateer Press et ses gammes Warmachine et Hordes).

Pour vous faire une idée, dans ces pages, j’ai laissé la plume à Clarifiome pour vous parler d’une édition de Warhammer 40.000. Moi même, je vous avais parlé d’une réédition de Space Hulk, une version « plateau » de leur univers Warhammer 40.000.

D’un point de vue ludique, les jeux de figurines sont intéressants car ils poussent à le réflexion. Mais ils nécessitent beaucoup de préparation entre les figurines et l’espace de jeu. Mais les choses changent…

Les JFJ : tournois, démos et échanges

Un évènement comme les JFJ sont l’occasion pour les joueurs de se rencontrer lors de tournois ou de démos. C’est l’occasion également de découvrir certaines nouveautés (ou pas si nouvelles que ça pour des cas comme moi 🙂 ).

Une des premières choses qui a attiré mon attention, c’est la table hors tournois de X-Wing Miniatures Games. En effet, sur celle-ci on pouvait voir le Ghost, le vaisseau des héros de la série Star Wars Rebels. Celui-ci a été récemment annoncé et n’est pas encore disponible. Mais je dois avouer que le voir en vrai m’a convaincu de mettre quelques crédits galactiques de coté…

Le Ghost sur une table X Wing Miniatures, JFJ 2016 (D. Stankovski)
Le Ghost sur une table X Wing Miniatures, JFJ 2016 (D. Stankovski)

X-Wing Miniatures Games est le seul jeu dans lequel j’ai un peu investi depuis les Kidz. Celui-ci a l’intérêt de proposer des figurines prêt à jouer, c’est à dire assemblées et peintes. De plus, même si il est conseillé à partir de 14 ans, il est assez facile de simplifier les règles pour que même un enfant de 7 ans prenne plaisir à jouer. Je vous en reparlerai dans un prochain post.

J’étais donc venu à cette journée pour rencontrer en live la communauté Alkemy. Il faut dire que j’ai une relation un peu particulière avec ce jeu puisqu’un de ses créateurs, Mister Joss, est un ami. C’est ce qui m’avait permis à l’époque de vous proposer une interview pour le lancement du jeu. Alkemy a eu depuis des haut et des bas et est géré depuis 2013 par Alchemist Miniatures qui a repris la conception, production et commercialisation du jeu. D’ailleurs, pendant le tournoi, Nico le Blond n’a pas chômé en démonstrations sur une table à part.

Démonstration Alkemy, JFJ 2016 (D.Stankovski)
Démonstration Alkemy, JFJ 2016 (D.Stankovski)

Alkemy est un jeu un peu complexe qu’il sera à mon avis difficile de faire découvrir aux kidz (mais vous pouvez lire l’opinion de Nico en commentaire). Mais à quelques pas de là était proposé une démo assez imposante de Rivet Wars. Rivet Wars attire l’œil par ses figurines au design absurde rappelant le jeu vidéo Call of Mini. Mélangeant les tranchées de la première guerre mondiale avec le thème steampunk, Rivet Wars est un jeu relativement simple dont l’objectif est de remplir des missions et non pas de terrasser l’adversaire.

Assaut de rivets en pleine guerre des tranchées, JFJ 2016 (D.Stankovski)
Assaut de rivets en pleine guerre des tranchées, JFJ 2016 (D.Stankovski)

Enfin, je vous garde le meilleur pour la fin

Des Briskars sur le pont…

Les salons sont l’occasion de faire de belles découvertes souvent de manière inattendue. C’est réellement par hasard que je me suis retrouvé sur la table de démo de Briskars à me faire expliquer le jeu par le créateur du jeu, Emmanuel Pontié.

L’ambiance de Briskars, c’est la piraterie où des protagonistes antropomorphes vont se mettre dessus. Il s’agit d’un jeu d’escarmouche qui ne nécessite donc que quelques figurines pour jouer. Les règles sont assez intéressantes et retranscrivent bien l’ambiance cartoonesque.

Des briskars dans les égouts, JFJ 2016 (D.Stankovski)
Des briskars dans les égouts, JFJ 2016 (D.Stankovski)

Briskars n’est pas un jeu prêt-à-jouer. Il nécessite d’assembler et peindre ses figurines. Mais il y a trois caractéristiques qui le rendent accessible à des joueurs comme moi qui n’ont plus le temps avec des jeux de figurines :

  • Il s’agit donc d’un jeu d’escarmouche qui nécessite globalement peu de figurines. Il n’est donc pas nécessaire d’attendre de monter des dizaines de figurines pour jouer.
  • Les figurines sont à l’échelle 54mm (l’échelle traditionnelle est le 28mm même si Games Workshop tire vers le 32…). Elles sont ainsi plus facile à peindre. De plus, TGCM Creation a fait un grand effort pour limiter le nombre de pièces détachées. Il y a donc le minimum d’assemblage à faire. Même le socle est intégré.
  • Je dois qualifier les règles complètes comme un peu complexes, mais elles sont simplifiables et sont donc accessibles aux plus jeunes. D’après Emmanuel, des enfants de 6 ans arrivent dans les démos à s’amuser et être autonomes. Il suffit qu’ils sachent poser une addition.

Je pense que je vous reparlerai de ce jeu bientôt, le temps de le faire essayer au Kid.

Au final, je ne regrette pas d’avoir traversé la moitié de la région pour enfin aller aux Journées Figurines et Jeux de Sartrouville et retrouvé cette communauté. On va maintenant voir comment le grand accroche aux figurines à peindre.

À propos de... Darko Stankovski

iT guy, photographe et papa 3.0, je vous fais partager mon expérience et découvertes dans ces domaines. Vous pouvez me suivre sur les liens ci-dessous.

Précédent

Votre boite à outils Python

Suivant

LEGO Minifigures séries Disney

  1. « Alkemy est un jeu un peu complexe qu’il sera difficile de faire découvrir aux kidz. »

    Salut Darko. Pour info, je fais des démos à des jeunes de 9 ans, et ils comprennent les règles (c’est l’âge auquel j’ai appris Alkemy à mes 2 enfants). Certains jeunes habitués aux jeux de société, plateau et/ou figurine comprennent même la mécanique dès 7 ans (déjà vu à Orléans Joue et le gamin avait même capté la notion de « bluff »).
    Alkemy est vraiment prenable en main par les kidz, après, tout dépend de la « maturité » en termes de jeu du jeune kidz 🙂

    C’était sympa de se voir aux JFJ 🙂
    Très bon article 🙂

    • Merci Nico pour ce commentaire et surtout pour ce retour d’expérience. Il faut savoir que cet article est destiné à un lectorat plus « généraliste » qui n’a donc pas une grande expérience des jeux de plateau, d’où cette transition vers justement un jeu de plateau 🙂
      Néanmoins, j’espère aider avec ce type d’article de démystifier et vulgariser notre univers des jeux de société, plateau et figurines.

      Au plaisir lors des prochaines manifestations 🙂

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

En naviguant sur Dad 3.0, vous acceptez l’utilisation de cookies pour une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Plus d'informations

Le blog Dad 3.0 utilise les cookies pour vous permettre une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visite. Dad 3.0 affichant des publicités, celles-si utilisent également des cookies pour un ciblage publicitaire. En continuant la navigation sur Dad 3.0, vous acceptez le dépôt et la lecture de cookies.

Fermer