Lego FR

Si il y a bien un usage que la tablette aurai dû révolutionner, c’est la prise de notes. Avec ce gros calepin que nous pouvons transporter partout (ou presque), nous devrions pouvoir nous en servir pour améliorer la productivité qui va de la la prise de note à la création d’un document.

Mais la notion de prise de notes n’est pas la même en fonction des besoins et des usages. Moi même je peux lister 3 types différents de prises de notes :

  • En réunion ou en conférence, prise des notes *à l’ancienne*. Celles-ci doivent me permettre de générer facilement un document comme un compte-rendu de réunion mais je dois aussi pouvoir facilement retrouver une information dans une note précédente.
  • N’importe où, noter une idée ou n’importe quelle information qu’elle soit indépendante d’autres notes à la manière d’un Post-it ou en complément d’une note existante.
  • N’importe où, travailler sur un post du blog, de la simple note de l’idée jusqu’à l’article publiable. Pour cet aspect, j’ai besoin aussi bien de prendre des notes, de travailler ces notes mais aussi de les rechercher, référencer et lier.

Dans chaque contextes, ma prise de note est différente. En réunion ou en conférence, il faut que je note l’idée qui est présentée alors que celui qui a la parole ne s’arrêtera pas de parler. Lorsque je dois noter une idée, il faut que cette idée puisse être retrouvée parmi les autres notes du même thème. Certes, la dernière, la rédaction d’un article pourrait être effectuée avec n’importe quel logiciel dit de traitement de texte, mais la rédaction n’est qu’une infime partie du travail. Il y a des idées et des références à rassembler et référencer et la rédaction ne doit pas être distraite par une mise en page inadaptée.

Jusqu’ici, mon app de prédilection était Evernote. Evernote permet la saisie de texte via le clavier de la tablette et bénéficie donc des fonctions de prédiction. Cette prédiction dépend évidemment du système et du clavier, et je la trouve assez efficace (une fois qu’on a compris le principe) sur un iPad. Evernote permet de classer ses notes dans des dossiers et de les enrichir de tags. Il est également possible de lier les notes et enfin, le système de recherche est très efficace.

Evernote répond globalement à mon besoin et permet même plus comme je vous l’ai présenté il y a déjà plus de 3 ans. Mais Evernote ayant évidemment des défauts, je reste curieux de ce que peuvent proposer les concurrents. Dernièrement, deux autres apps sont venus en challenger et ont trouvé un bon écho dans certains médias. J’ai donc pris quelques temps à les évaluer et peut-être trouver un remplaçant à Evernote.

Bear, App of the Year 2016

Bear est une app sacrée App Of The Year 2016 sur l’App Store. Disponible en version iOS et MacOS, c’est un concurrent direct à Evernote. À la différence d’Evernote, il n’y a pas de gestion de notes dans des dossiers mais une exploitation plus poussée des tags sous forme de hashtags. Avec Bear, un hashtag peut se situer n’importe où dans vos notes. et Bear supporte les sous-balises. Sur le principe, c’est très pratique pour organiser ses notes, malheureusement, l’outil de recherche n’est pas aussi performant que celui d’Evernote. Il n’est ainsi pas (encore ? ) possible de créer et sauvegarder des recherches complexes.

Pour Bear, les tags sont vus comme des dossiers et il est possible d’imbriquer des tags.

Le grand avantage de Bear par rapport à Evernote est la prise en charge de Markdown. Ce langage de balisage permet de gagner un temps fou à la rédaction de la note puisque 2 ou 3 marqueurs permettent une mise en forme sans avoir à chercher des boutons dans des menus. Ce langage est également reconnu, par exemple, par WordPress ce qui me permet en tant que blogueur de publier mon article après un simple copier/coller sans avoir à refaire toute la mise en forme.

La note est rédigée en Markdown, Bear formate un minimum pour améliorer la lecture mais permet un bon export.

Bear propose comme Evernote un système d’abonnement pour retrouver ses notes partout. Cet abonnement est très abordable à moins de 15 € par an. Il est indispensable pour partager ses notes entre ses devices car contrairement à Evernote, sans cet abonnement, il n’y a pas de partage de notes. Une autre limite est que Bear n’est disponible qu’en tant qu’app pour iOS et MacOS et ne propose pas d’interface web.

Nebo

Je viens de découvrir Nebo en ce début d’année. Si cette app est disponible depuis plusieurs mois, elle doit sa popularité récente au fait qu’elle vient d’être primée lors du Mobile Apps Showdown, un concours en marge du CES qui distingue les applications les plus innovantes. Petite fierté également, Nebo est édité par une société française, MyScript.

Nebo est disponible sur iPad ainsi que pour la Surface de Microsoft. Nebo permet de créer des notes manuscrites. Pour cela, l’app nécessite un stylet actif, ce qui explique qu’elle ne soit disponible que pour ces deux devices et en effet, vous ne pourrez l’utiliser sur un iPad Pro qu’avec l’Apple Pencil. MyScript est une société spécialisée en reconnaissance d’écriture et il faut avouer que le résultat est bluffant.

L’écriture manuscrite d’une équation (qui ne veut rien dire) avec Nebo et sa reconnaissance.

Les notes, ou plutôt, les pages s’organisent dans des cahiers eux même rangés dans des dossiers. L’organisation est donc hiérarchique sans qualification par des tags. Pas très pratique pour retrouver ses notes par thème mais de toutes manières, il n’y a aucune fonction de recherche. Ni de liens entre notes…

Une page contient donc du texte mais peut également contenir une image que l’on peut annoter, un dessin à main levée, un diagramme ou une formule mathématique. Cette dernière fonction est également assez impressionnante et là aussi toute l’efficacité provient de la reconnaissance de l’écriture.

Nebo affiche en temps réel une version convertie du texte reconnu. Les abréviations et symboles (comme le « existe » mathématique ∃ utilisé ici) ne sont évidemment pas reconnues.

On doit apprécier la prouesse technique. Mais de mon point de vue, cette app n’est qu’une démo technique. Car une fois passée la phase de découverte et d’émerveillement, il faut admettre que l’écriture manuscrite est la moins efficace des options disponibles. En réunion ou conférence, la prise de notes manuscrites nécessite l’usage d’abréviations et de symboles. Nebo est évidemment incapable de connaitre vos abréviations et ne propose aucune option d’apprentissage. Au final, on a un beau brouillon à l’ancienne qu’il faudra intégralement reprendre manuellement. Pour cela, ne faites pas l’erreur de générer le text dactylographique car vous perdrez alors votre saisie manuscrite (par exemple le ∃ sera définitivement converti en 3 dans mon illustration) et adieu la possibilité de déduire ce que vous avez voulu écrire. Il ne sera pas non plus possible de basculer au clavier avec Nebo. Adieu donc l’efficacité du clavier prédictif et le copier/collé. Et je n’aborderai pas la gestion des erreurs qui, si elle est assez originale, souffre du même manque d’efficacité.

Si pour la notion de prise de notes, Nebo est totalement inutilisable, les diagrammes et les formules peuvent être intéressantes. Mais est-il nécessaire d’utiliser cette app pour ça ? Pour les diagrammes, il existe une foultitude d’apps sur iPad qui vous permettent de les créer et les intégrer. Pour les formules, on est sur une niche mais si vous en avez un réel besoin, orientez-vous vers l’app MathPad du même éditeur qui permet de faire plus d’exports dont vers du LaTeX.

En conclusion

Si je n’ai pas trouvé de remplaçant d’Evernote, Bear est devenu un très bon complément. Son principal intérêt est la prise en charge de Markdown qui permet d’être plus efficace pour l’écriture des posts du blog. Pour les recherches et références, Evernote reste inégalé. Evernote et Bear peuvent donc être utilisés de manière complémentaire. À noter d’ailleurs que Bear est capable d’importer les exports Evernote au format enex.

Et vous, utilisez-vous des apps de prise de note ?

À propos de... Darko Stankovski

iT guy, photographe et papa 3.0, je vous fais partager mon expérience et découvertes dans ces domaines. Vous pouvez me suivre sur les liens ci-dessous.