Et une nouvelle polémique Gender Stereotype en vue…

Déjà disponible aux États-Unis depuis quelques semaines, cette collection débarque en France en ce mois de mars. Il s’agit d’une collection LEGO mettant en scène les princesses Disney, à savoir Ariel (la Petite Sirène), Merida (Rebelle), Cendrillon (Cendrillon donc…) et Rapunzel (Raiponce…).

LEGO 41055 Chateau Cendrillon

Le chateau enchanté de Cendrillon (41055), accompagnée de Charming. (LEGO)

La collection reprend donc chaque princesse et la place dans un décor lié à son histoire. Inutile de tergiverser, la cible de cette série est évidente : les filles. Mais là où ça va encore polémiquer, c’est que pour cette série, les figurines ne sont pas des minifigures, mais des mini-dolls, ces figurines controversés de la gamme Friends.

Disney Princess

Quatre princesses sont à l’honneur dans cette collection qui comporte six boites : Ariel, Merida, Cendrillon et Raiponce. La collection est déjà disponible sur le Store LEGO ou sur Amazon.

Merida est mise en scène à coté d’un pan de mur en compagnie de ses triplés de frères sous leur forme d’ours. Il y a bien évidemment un arc et une cible, mais aussi un feu pour cuisiner du poisson et une catapulte à cookies.

LEGO 41051 Merida

Merida et ses frères, LEGO 41051 (LEGO)

Raiponce est bien évidemment mise en scène dans sa tour.

LEGO 41054 Raiponce

La tour de Raiponce (41054) avec Flynn Rider. (LEGO

Cendrillon justifie deux boites. La première est le Carrosse Enchanté. La seconde est bien évidemment le château de Cendrillon. Cendrillon est en tenue de princesse dans chaque boite, mais la robe est différente. Pour rappeler sa condition initiale, il y a tout de même un balais dans la boite du carrosse.

LEGO 41053 Carrosse Cendrillon

Le Carrosse de Cendrillon (41053). (LEGO)

Ariel est pour sa part l’illustration de la stratégie LEGO dans sa répartition en boite. La plus intéressante est en effet le baiser magique qui contient le Prince Eric, une barque, et un bout de château en bord de mer.

LEGO 41052 Ariel et Prince Eric

Le bord de mer romantique pour un baiser entre plus romantique entre Ariel et le Prince Eric (41052). (LEGO)

L’autre, Les trésors secrets d’Ariel, est la boite de premier prix qui, en terme de décor, ne contient qu’une porte sous-marine. Oui mais voilà, Ariel, c’est une petite sirène. Dans la boite du Baiser Magique, son corps est celui d’une humaine avec des jambes. Pour avoir la queue de poisson, il faudra prendre cette seconde boite qui contient également Flounder/Polochon, le poisson jaune.

LEGO 41050 Ariel Sirene

Ariel en sirène et Polochon (41050). (LEGO)

Dans l’ensemble, la série semble de bonne facture, les constructions semblent intéressantes. Le plus gros reproche qu’on pourrait faire est sur le nombre de figurines présentes. Le château par exemple ne contient que 2 figurines, Cendrillon et Charming. On peut ajouter le chien et le chat, mais on reste loin de, par exemple, la série Castle qui contient au moins 4 minifigurines dans chaque boite.

Un thème Girly

Le thème est clairement girly. Cette série n’est pas sans rappeler l’offre Playmobil qui a sa série Princesses pour les filles et les chevaliers pour les garçons. De plus, nous sommes dans l’univers Disney, et quiconque est allé dans un parc Disney ne peut avoir raté le merchandising destiné aux petites filles autour des princesses. Entre les robes et les photos… votre portefeuille, lui, s’en souvient.

LEGO s’est orienté vers un marketing ciblé en fonction du genre il y a deux ans avec la série Friends. Celle-ci a provoquée son lot de polémique car LEGO était entendu comme un produit unisexe. Friends propose aussi des briques. Mais son packaging reflétant le choix de couleurs a tout de suite fait réagir. Mais la plus grande polémique venait du choix de LEGO pour les figurines. En effet, pour la série Friends, LEGO ne propose pas de minifigures, mais les toutes nouvelles Mini-Dolls.

Les Mini-Dolls

Les mini-dolls sont des figurines LEGO destinées initialement à la gamme Friends, mais plus généralement, au marché féminin. Oui désolé, on va ici commencer à parler de « marché ». La justification de cette figurine dans l’univers LEGO vient de l’étude selon laquelle garçons et filles jouent différemment. Ainsi, les garçons joueraient plutôt à la troisième personne alors que les filles se projetteraient plus dans les figurines. Et oui, nous voilà en pleine Gender Polémique bien à la mode en ce moment.

On peut discuter de la pertinence de ce choix, le fait est que d’une part, la gamme Friends se vend et a permis à LEGO de devenir le second vendeur de jouets, mais également que les Mini-Dolls sont très bien adaptées à la gamme Disney Princess. Comme les minifigures, il est possible d’intervertir les torses et les jambes, mais leur forme permet d’avoir des jambes articulées même avec une robe, là où les robes des minifigures ne sont qu’une brique.

LEGO princess minidoll assise

Une Mini-Doll en robe assise, impossible pour une minifigure. Cendrillon est aussi coiffée de son diadème (LEGO)

De plus, les cheveux sont également destinés à être coiffés et décorés, chose plus difficile avec les cheveux en plastique dur des minifigures.

Friends et la couleur

Un autre point où Friends avait fait polémique était le choix des couleurs des briques. Un choix très girly mais en théorie incompatible avec le reste de la gamme.

lego 71006 interieur

Vue sur l’intérieur coloré de la maison (LEGO)

Chateau Disneyland

Le chateau à Disneyland Paris de nuit (D.Stankovski)

Ce qui est intéressant, c’est que d’une part, ces couleurs ont trouvé leur place dans d’autres thèmes comme la maisons des Simpsons.

Mais également, ces couleurs sont le choix idéal pour la gamme Disney.

Regardez simplement la décoration d’un Parc Disney, et en particulier le chateau. Nous voilà avec des couleurs très proches de la gamme Friends. Ces nouvelles couleurs sont exploitées intensivement dans toutes les boites Disney Princess. On peut difficilement dire ici qu’on a des couleurs girly. Le thème lui même l’est.

Enfin une compatibilité avec Heart Lake ?

Une chose amusante lorsqu’on écoute les détracteurs de la gamme Friends était la soi-disante incompatibilité entre les univers LEGO classique et la gamme Friends. C’est notamment ce que suppose Anita Sarkeesian dans sa vidéo de dénonciation de la gamme Friends sur sa chaine Feminist Frequency. J’écris suppose car mon gosse n’a jamais eu de problème à mélanger les Friends (oui, on en a, c’est dans la gamme Friends qu’on trouve des cookies et des cupcakes) avec ses Star Wars ou ses Tortues Ninja. Néanmoins, pour ceux qui ne conçoivent pas de mélanger les figurines, Emma, Andrea et Stephanie pourront enfin sortir de leur salon de thé aller faire un tour de carrosse ou battre le fer avec Merida.

Si avec la gamme Friends, LEGO s’était attaqué à un certain publique féminin, cette nouvelle gamme Disney Princess confirme leur volonté d’exploiter plus en avant ce marché. Le succès de la gamme Friends a démontré la rencontre avec le public féminin. La série Disney Princess est certainement un terrain où le succès ne pourra être qu’au rendez-vous. Le plus intéressant reste que ce qui a été le plus décrié dans la série Friends est finalement étendu à d’autres gammes.

Nous avions déjà quelques séries Disney comme Toy Story, et il ne faut pas oublier que aujourd’hui même Star Wars fait parti du portefeuille Disney. Reste à voir si d’autres univers classique Disney verront leurs personnages en plastique dans un monde de briques. Pour l’instant, si vous avez une fan des Princesses Disney, vous pouvez déjà vous diriger vers la boutique en ligne LEGO ou surveiller les prix sur Amazon.

À propos de... Darko Stankovski

iT guy, photographe et papa 3.0, je vous fais partager mon expérience et découvertes dans ces domaines. Vous pouvez me suivre sur les liens ci-dessous.