Illustration Harry Potter Hogwarts LEGO 3862

Un jeu de société dans l’univers d’Harry Potter, vous vous attendez à quoi ? Une partie de Quidditch certainement. Un affrontement avec Voldemort ? Et bien non, les game designers de LEGO ont été plus astucieux pour le jeu de société dont le but est de récupérer ses affaires de classe. Pas très passionnant, mais rappelez vous que vous êtes à Poudlard (Hogwarts en version originale) et que l’école des Sorciers réserve bien des surprises.

Escaliers mouvants, carte du Maraudeur, Dumbledore… Ce vieux jeu de 2010 réussit à regrouper une bonne partie des ingrédients amusants de Poudlard.

Le plateau de jeu et mise en place

Le plateau de jeu représente l’école de Poudlard (Hogwarts). Poudlard sert en fait de cadre aux cases de jeu qui sont de deux type :

  • Les salles de classe, 4 différentes, placées au centre du plateau en début de partie. C’est dans ces salles que les joueurs devront récupérer les ingrédients pour leurs devoirs à savoir un livre, une potion, une boule de cristal et un familier.
  • Les escalier, 12 en tout, placés autour des salles de classe.
Contenu Harry Potter Hogwarts 3862
Le contenu de la boite ainsi que la mise en place du plateau de jeu (LEGO)

Ces cases sont placées sur des plaques lisses, il sera donc possible de les faire glisser sur le plateau. Aux coins, nous avons les maisons représentées par leurs couleurs. Ceci nous amène aux pions de jeu.

Qui dit Harry Potter dit… Harry Potter… Nous nous attendons donc à ce que Harry Potter soit le héros du jeu. La couverture montre bien les pions représentant Harry, Hermione, Ron et Drago (ainsi que Dumbledore). Et bien ce ne sont pas les pions des joueurs. Les joueurs prennent des personnages anonymes aux couleurs d’une maison.

Pions des personnages
Les héros des livres et films… mais pas du jeu (LEGO)

Bien entendu, vous pouvez préférer jouer avec les personnages, ils n’appartiendront pas à leur maison officielle.

Pour finir la mise en place, on dispose dans chaque salle de classe le matériel relatif à celle-ci (un par élève) et on dispose les cases de manière équitable pour tous les joueurs. L’illustration de rangement à l’intérieur de la boîte montre ce placement on peut regretter qu’il ne soit pas des plus visible.

But du jeu

Le but du jeu est pour chaque joueur de récupérer les 4 ingrédients pour ses devoirs et de retourner à la salle commune de sa maison. Le premier qui réalise cet objectif a gagné.

Déroulement de la partie

Les joueurs lancent à tour de rôle le dé, exécutent l’action, puis déplacent leur personnage d’une case, s’ils le peuvent. Il y a 3 actions possibles indiquées par le dé :

  • Une valeur de 1, 2 ou 3 (une face par valeur) : le plateau de jeu se transforme en Taquin. Le joueur retire un escalier vide du plateau, décale en poussant une rangée vers cet espace vide et replace l’escalier retiré dans le sens qu’il veut. Pour chaque décalage, une rangée consiste en 1, 2 voir 3 cases. Le principe est de pousser la plus éloignée voulue vers l’espace vide, ce qui décale la rangée d’une case. La valeur du dé indique le nombre de fois où le joueur est autorisé de décaler des cases.
  • Une rotation d’escalier (deux faces sur le dé) : le joueur choisi une case escalier occupée ou non et la fait pivoter dans le sens qu’il souhaite.
  • La carte du maraudeur (une face sur le dé) : vous vous souvenez de cet artefact offert par les jumeaux Weasley à Harry ? Ici il permet de découvrir les passages secrets. Cette face donne alors au joueur la possibilité de se déplacer vers une case adjacente même si l’escalier n’y mène pas ou qu’un mur de salle de classe l’en empêche.

Une fois l’action réalisée, le joueur peut déplacer son personnage vers une case adjacente à condition (sauf cas où la carte du Maraudeur a été tirée) que sa case de départ et sa case d’arrivée soient accessibles.

Une partie Harry Potter Horwarts 3862
Contenu de la boite après quelques tours de jeu (LEGO)

Vous comprenez qu’au bout de 2 ou 3 tours, le plateau de jeu ne ressemble plus du tout au plateau de départ. Des salles peuvent être bloquées, éloignées, rapprochées… Il faudra donc gérer aussi bien son déplacement que celui des escaliers et salles de classe.

Les jeux LEGO prévoient toujours une variante de règles et incitent à la création de ses propres règles. Le livret propose ainsi d’introduire Dumbledore ou Miss Teigne (Mrs Norris, la chatte d’Argus Ruchard/Argus Filch, le concierge de Poudlard). Il s’agit alors de personnages au déplacement aléatoire géré par le joueur qui tirera la face du dé à la couleur de ce personnage (il faut donc remplacer une face du dé). Dumbledore a le même effet qu’une carte du Maraudeur et Miss Teigne rend sa case inaccessible.

Les règles additionnelles proposent aussi un duel de magicien. De manière basique, tous les joueurs sont indépendants. Avec cette règle, lorsqu’un joueur pénètre sur la case d’un autre joueur, il y a un duel à l’issu duquel le perdant est repoussé vers une case choisie par le vainqueur.

Les règles additionnelles citent les personnages de Harry, Hermione, Ron et Drago en proposant de créer nos propres règles autour de ces personnages. Mais sans en proposer une seule. C’est peut être un peu frustrant, mais on apprécie l’ajout de matériel qui permet de personnaliser le jeu.

Opinion

Sur le jeu

Harry Potter: Hogwarts est un jeu assez complexe. Conseillé à partir de 8 ans, il nécessite en effet une certaine capacité de réflexion pour en profiter pleinement. En fait, limité aux actions de la carte du Maraudeur et de la rotation d’escaliers, voir de la valeur de 1, le jeu est accessible à bien plus jeune. Mais il est difficile pour un enfant de prévoir 2 ou 3 décalages de pièces. De ce fait, la partie sera déséquilibrée face à un joueur plus mature.

Le jeu en lui même est très abouti et astucieux. Sur le principe, il amusera même les joueurs les plus aguerris. En effet, les mouvements d’escalier sont à utiliser aussi bien à son avantage que pour gêner les adversaires. Mais attention à bien doser ses intentions : à trop vouloir mettre des bâtons dans les roues des adversaires, on risque de ne pas pouvoir rentrer à sa maison.

Le hasard occupe une grande place dans le jeu. Il est difficile de prévoir des coups à l’avance vu que le plateau peut changer du tout au tout. Au mieux, on sait comment influer sur le joueur suivant, peut être celui d’après. Ainsi, la stratégie de construit en fonction des intérêts des joueurs par rapport aux suivants. Il ne s’agit donc pas d’un jeu de pur hasard.

Le plateau de jeu est bien conçu. Le décor reprend bien l’École des Sorciers, avec comme seul gros défaut la présence de fanions sur chaque maison pour indiquer leurs couleurs. Vous vous imaginez bien que ceux-ci volent dans tous les sens dès que vous passez le bras au dessus. Point positif : comme pour les autres jeux LEGO, le plateau est conçu pour être rangé dans la boite sans être démonté. Mis à part les fanions…

Harry Potter: Hogwarts est un jeu intéressant à conseiller au plus grands. Ou à limiter les règles pour les plus petits.

Intérêt des pièces

La boite contient 344 pièces parmi lesquelles 4 grandes plaques plates de 8×16 et 10 pions de personnages (dont un chat) exclusifs (sauf le chat…). À eux seuls, ils sont un argument pour le collectionneur. Tout comme la plaque à l’emblème de Poudlard.

L’école en elle même a un certain rendu en ce qui concerne l’enceinte et la tour d’astronomie. Contrairement au jeu Le Hobbit, l’ensemble n’a pas le même rendu global qu’une échelle micro. Les couleurs sont là, les formes générales aussi, et l’ensemble fait un bon décor de jeu de société, mais pas réutilisable pour des MOCs.

Les cases de 6×6 quand à elles peuvent être réutilisées pour tout jeu de plateau.

Conclusion

Harry Potter combine astucieusement hasard, réflexion et stratégie. Il s’agit d’un jeu où on essaye aussi bien de réussir ses objectifs que d’empêcher son adversaire de le faire. Basé sur un thème connu des plus jeunes, il est cependant à l’image des films. C’est à dire qu’il ne leur est pas tout à fait destiné car il nécessite un minimum de réflexion, stratégie et… malveillance. Il s’agit pourtant d’une bonne introductions aux jeux de placement et déplacements. Le prix officiel était de 36,90€, à l’image des autres jeux à licence, un peu cher. On peut toujours le trouver à un prix bien plus discutable sur sur Amazon.

À propos de... Darko Stankovski

iT guy, photographe et papa 3.0, je vous fais partager mon expérience et découvertes dans ces domaines. Vous pouvez me suivre sur les liens ci-dessous.