Google retire les bloqueurs de publicité du Play Store.

Fin novembre dernier, AdBlock Plus faisait son entrée sur le Play Store, remettant en cause la rentabilité des applications financées par la publicité sur Android. Aujourd’hui, Google semble avoir trouvé le moyen de faire retirer ces applications. Bonne nouvelle pour les développements sur Android ?

C’est le site Android Police qui rapporte le pourquoi du retrait d’AdBlock Plus. AdBlock Plus se repose sur une fonction de l’autorisation d’accès à Internet qui lui permet de modifier le proxy de l’appareil, et de rediriger ainsi toutes les requêtes de régies publicitaires vers Localhost. Sur les appareils rootés, c’est une technique similaire qui est utilisée : les requêtes sont redirigées grâce aux définitions inscrites dans le fichier hosts. Ceci n’est possible que sur un appareil rooté car l’écriture dans ce fichier hosts n’est pas autorisée (mais la lecture oui). L’avantage de l’approche d’AsBlock Plus est donc qu’il est accessible à tous.

Pour Google, il s’agit là d’une faille de sécurité qu’ils ont comblé. En effet, permettre à n’importe quelle application qui demande l’autorisation d’accès à internet de modifier le proxy est une faille de sécurité importante pouvant conduire à des attaques par physing, c’est à dire de rediriger une connexion vers un site malicieux.

Google a également fait supprimer l’application ad-away du Play Store. Les auteurs expliquent sur la page de leur projet que Google les a notifié de la violation de la section 4.4 de l’accord qui les lie à Google. Ad-away reposait lui de manière plus classique sur la modification du fichier hosts, il nécessitait donc un appareil rooté.

Autant la raison de supprimer AdBloc Plus est légitime, autant celle concernant Ad-Away est plus… discutable. Bien entendu, ces retraits n’empêchent pas de retrouver les apps en dehors du Play Store. Mais mécaniquement, cela va diminuer le nombre d’installation de bloqueurs de publicité sur l’ensemble des Androphones en circulation. Après la multiplication récente des malwares, les discours ont été qu’il y a moins de risques à se limiter aux applications du Play Store. Fondamentalement, c’est surtout la suppression d’AdBlock qui aura un impact. Un utilisateur qui root son appareil sera probablement un utilisateur de stores tiers et n’aura aucune difficulté à installer une app comme Ad-away hors store.

Pour les éditeurs souhaitant cibler Android, cela est donc une bonne nouvelle. Les nombreux retours d’éditeurs mettent en avant une meilleur rentabilité par la publicité que par la vente sur Android. La présence de bloqueurs de publicité simples à installer comme AdBloc Plus avait de quoi décourager les éditeurs potentiels. Nul doute que Google a été vigilant sur la question et a trouvé le moyen de faire le ménage sur le store. Bien entendu, on peut reprocher une position qui s’éloigne des discours de liberté promus par la plate-forme, mais en même temps, Google doit être attractif pour les éditeurs car c’est eux qui font la richesse de la plate-forme.

Aviez vous vu une baisse de vos revenus lié à la publicité depuis la disponibilité d’AbBlock plus sur le Play Store ? Est ce que son retrait vous rassure ou est sans conséquence ?

À propos de... Darko Stankovski

iT guy, photographe et papa 3.0, je vous fais partager mon expérience et découvertes dans ces domaines. Vous pouvez me suivre sur les liens ci-dessous.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire