Dad 3.0

C'est un papa du futur avec son appareil photo

Catégorie : Photographie Page 2 of 6

L’oeil du photographe : savoir prendre du recule et changer de perspective

Lors d’un spectacle, notre attention est attirée par les acteurs. En conséquence, un piège pour le photographe est de ne pas prendre du recul pour voir l’ensemble de la scène où ces acteurs ne sont qu’une infime partie.

Au second gala d’escrime artistique de l’USIvry, un tableau en particulier pouvait être un piège de ce type. Le Jardin des ombres est très dépouillé, sans décor. Il met en scène deux danseuses, la première est tout de vert vêtue, la seconde, tout en noir. Rapidement, on identifie la seconde comme l’ombre de la première. Une ombre à la Peter Pan, rapidement, les mouvements ne sont plus synchronisés et l’affrontement commence.

La danseuse et son ombre

La danseuse et son ombre dans le Jardin des Ombres (D.Stankovski)

Comme pour tous les autres tableaux, l’attention est attirée sur les acteurs, sur leur jeu de scène, sur leurs mouvements. Pour un photographe, ils sont le sujet. Pour le cadrage de ses photos, il favorisera l’image ci-dessus.

Pourtant, juste avant cette présentation, l’éclairage a changé…

L’éclairage ne vient plus par le dessus de la scène. Les spots au raz du sol à l’avant de la scène ont pris le relais. Ceux-ci projettent alors des ombres démesurées sur les grand rideau blanc. Si les acteurs ont toujours des mouvements précis, le champ s’est élargi à toute la scène. L’image d’ensemble, la voici ci-dessous.

La danseuse et les ombres

La danseuse et les ombres dans le jardin des ombres (D.Stankovski)

Ainsi, le duel entre ombre et lumière ne se déroulera pas que sur scène. Il y aura le duel des escrimeurs et celui des ombres. En tant que photographe, on a le choix entre se focaliser sur les acteurs pour valoriser les expressions et les mouvements ou cadrer large pour saisir l’ensemble de la scène.

Le duel des ombres

Le duel des ombres dans le jardin… des ombres (D.Stankovski)

En ayant son oeil dans l’oeilleton, le photographe peut très rapidement négliger la vue d’ensemble du spectacle auquel il assiste. Il est donc très important de savoir prendre un peu de recul et de cette nouvelle vision d’ensemble, pouvoir choisir le meilleur cadrage.

Geekopolis : Gandalf, Thorin et la quête d’Erebor

Pour cette première billet de photos de Geekopolis, je vous propose la Terre du Milieu et deux vues d’une même mise en scène.

Au milieu de ce monde très éclectique, j’ai donc croisé Gandalf et Thorin. Les habitués connaissent depuis le temps le costume de Gandalf de Pascal Sergent, mais un duo avec Thorin était une occasion qui ne de manquait pas. Mon intention était donc d’avoir un portrait de Gandalf et Thorin. Mais Pascal avait un accessoire surprise : la Clef d’Erebor. Cet accessoire allait permettre de mettre en scène la présentation de la clef, à peu près comme dans le premier épisode du Hobbit.

Gandalf et Thorin

Gandalf et Thorin, la clef d’Erebor (D.Stankovski)

Ce cliché est celui que je retiens car il contient les deux éléments que je voulais : la clef, mais surtout Thorin. Mais en choisissant les photos, j’ai relevé un détail amusant dans le premier cadrage de cette courte série.

La clef d'Erebor

Gandalf présente la Clef d’Erebor (D.Stankovski)

Bien que mettant en valeur la clef d’Erebor, cette photo me convient moins car on ne voit pas Thorin. Les affiches du Tardis en fond font un peu anachronique, j’en avais conscience, mais restaient assez amusantes. Jusqu’à ce que je vois le contenu. Ce petit « Lesson No 4: Reveal her dark side« . Je ne peux m’empêcher de faire le lien avec le destin de Thorin et la malédiction de L’Arkenstone. D’un certain coté, c’est cette clef qui le conduira à révéler son coté sombre. Ce fond n’était donc pas idéal pour une photo MedFan, mais il cachait finalement un détail intéressant.

Je ne peux conclure qu’en ajoutant que si vous ne connaissez l’univers du Hobbit que via la dernière La trilogie de Peter Jackson, n’hésitez pas à vous procurer The Hobbit, le livre qui est assez court et se lit très facilement, même en anglais.

Passionnés par le Cosplay ? Vous pouvez vous abonner à ma liste Facebook de Cosplayers ou à mon tableau Pinterest :

Follow Darko Stankovski’s board Style : Cosplay Various on Pinterest.

La reconnaissance des personnes dans Photos

apple_photos_iconLa reconnaissance des visages est une des fonction les plus fondamentales pour qui veut gérer correctement ses photos. C’est le meilleur moyen de retrouver rapidement toutes les photos avec une personne en particulier. La reconnaissance des visages est à prendre comme un tag (étiquette) particulier qui est le nom d’une personne associée à une position sur la photo.

La nouvelle application Photos d’Apple gère évidemment les visages de manière assez similaire à iPhoto. Les anciens utilisateurs d’iPhoto devraient donc facilement retrouver leurs marques.

Mais Photos se différencie toute de même par son interface, certaines améliorations… et certaines régressions. Je vous propose ici un petit tour de cette fonctionnalité.

Lire la suite

5 questions sur l’importation dans Photos

apple_photos_iconIl y a deux ans, je vous proposais un petit article répondant aux 5 questions que l’on se pose lorsqu’on importe des photos dans iPhoto. Article qui a pas mal de succès en étant l’un des plus consulté du blog. Mais depuis avril 2015, Photos est sorti et iPhoto est appelé à disparaitre. Bien que je juge que Photos n’est pas encore à la hauteur d’un iPhoto, vous souhaitez probablement utiliser cette application à laquelle il faudra passer à terme. Et si c’est le cas, vous vous posez probablement les même questions que pour une importation iPhoto.

Si vous êtes un utilisateur d’iPhoto, vous allez voir que Photos n’est pas trop différent sur ces questions. Même si Apple a choisi d’en faire un nouveau logiciel, ils sont partis sur la même base.

Lire la suite

Snapseed 2.0 se modernise enfin

Snapseed iconAlors que sur Os X, l’application Photo qui doit prendre la relève d’iPhoto déçoit, Snapseed se met à jour en version 2.0 sur iOS et Android. Après 2 ans, de léthargie, je vous avoue que je craignais un abandon de la part de Google. Après tout, après le rachat de Nik Software, Google abandonnait Snapseed pour Windows. En novembre 2013, lors d’une conférence dans les locaux parisiens de Google, Nicolas Roard avait présenté l’avancée sur l’édition photo sur Android. Il avait notamment montré comment les outils Nik Software avaient été intégrés et améliorés. Depuis, on a pu voir l’application Photos Android se doter d’un éditeur puissant. On pouvait alors redouter que Google limite ces évolutions à Android, ce qui aurai conduit à terme à l’abandon de Snapseed.

Et bien heureusement pour nous, ce n’est pas le cas, Snapseed redevient aujourd’hui certainement la meilleur application d’édition de photos sur mobile, que ce soit Android ou iOS.

Lire la suite

Photos, le successeur d’iPhoto est là !

Ce mercredi, Apple a publié une mise à jour conséquence pout Os X Yosemite, la 10.10.3. Avec ses 2 Go, elle contient enfin l’application Photos qui doit prendre la relève d’iPhoto. C’est exacte, je n’écris pas ici que l’application prend également la relève d’Aperture car les nombreux retours des beta-testeurs ne l’estime pas à cette hauteur.Apple Photos disponible AppStore

Vous vous doutez bien que j’étais impatient de tester cette nouvelle application, voici donc les premières impressions.

Lire la suite

Othello : pourquoi j’ai choisi le noir et blanc

Le vendredi 13 mars, je suis allé voir le spectacle Othello mis en scène par Rémy Jules. Un spectacle intéressant car il intègre comédie, danse, chant et escrime. La scène du conservatoire Marcel Dati à Créteil est assez bien éclairée, les artistes bons et passionnés. Toutes les conditions sont réunis pour faire quelques belles photos.

Othello Duel noir et blanc

Duel entre Othello et Brabantio (D.Stankovski)

À la prise de vue, il y en a un certain nombre qui m’ont satisfaites. Mais pour certaines, j’allais un peu déchanter. Le problème, c’est ce satané éclairage rouge !

Ce éclairages sont un problème récurent dans la photo de spectacle. Voici donc un billet pour vous expliquer comment je l’ai contourné, billet qui pourra vous servir si vous êtes confrontés au même problème avec vos photos.

Lire la suite

L’ange et le soldat

L’exercice le plus difficile en photo, et en particulier lorsqu’on photographie des comédiens, c’est de choisir les photos à publier. L’idéal est toujours de ne choisir que les meilleurs photos, surtout lors d’une rafale. Cette règle permet d’être critique vis à vis de son travail en apprenant à être sélectif. Elle permet aussi d’avoir une sélection qui ne soit pas ennuyeuse par sa répétition pour le spectateur.  Mais la particularité de photographier de bons comédiens, c’est que chaque expression est différente. Chaque cliché aura alors une signification différente des autres. C’est alors que nous avons une exception à cette règle.

L'ange sort de l'ombre

L’ange et le soldat (D.Stankovski)

C’était le cas lors du tableau Variation sur le thème de Nemesis que je nomme ici L’ange et le Soldat lors du premier gala de l’USI. Tout ce tableau s’est déroulé sans dialogue, ce qui appuie l’intensité dramatique jusqu’à la fatale conclusion.

Lire la suite

Renommer ses photos en masse… avec Exiftool

Renommer mes photos est une étape de mon Workflow. Je la réalise entre la copie sur le disque et l’import dans Aperture. Il y a 4 ans, je vous présentais mon approche geek avec l’utilisation d’exiv2. Si exiv2 est un bon outil, il a le défaut de ne pas proposer simplement de package d’installation pour Mac. C’est la raison pour laquelle je me suis intéressé à un autre outil similaire que j’avais laissé de coté, Exiftool.

Lire la suite

L’art de la vapeur

Dernier billet sur le concours du Salon Fantastique dédié à ceux qui ont été proche du thème du salon, le Steampunk. Quand on parle de Steampunk, on s’attends à un style issu du XIXème siècle enrichi de cuivre, engrenages, verrerie et lumières. C’est le moment de jongler entre l’élégance et l’aventure.Bannière cosplay Salon Fantastique

Place à la créativité des personnages aussi disparates que des aventuriers, esthètes et corsaires.

Lire la suite

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

En naviguant sur Dad 3.0, vous acceptez l’utilisation de cookies pour une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Plus d'informations

Le blog Dad 3.0 utilise les cookies pour vous permettre une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visite. Dad 3.0 affichant des publicités, celles-si utilisent également des cookies pour un ciblage publicitaire. En continuant la navigation sur Dad 3.0, vous acceptez le dépôt et la lecture de cookies.

Fermer