Dad 3.0

C'est un papa du futur avec son appareil photo

Étiquette : iPhone Page 1 of 2

Notre premier Raccourci : découvrons les conditions

Si je vous ai présenté un exemple complet de ce que vous pouvez faire avec l’app Raccourcis, je dois encore vous montrer que l’on peut écrire ces composants fondamentaux de la programmation : les structures de contrôle.

L’exemple que je vous ai présenté exécutez séquentiellement chaque action. Les structures de contrôle sont des instructions particulières qui vont nous permettre de dévier de ce flux continu soit avec des alternatives (si, si-sinon) soit avec des répétitions (boucles). Il existe en fait une troisième structure qui est l’appel de fonctions que je vous présenterai dans un prochain billet.

Lire la suite

Notre premier raccourci : informer de notre arrivée

Dans mes précédents articles, je vous ai montré comment créer un raccourci pour simplifier l’envoi d’un message récurrent. Ce message informe de mon arrivée mais il manque une information : dans combien de temps.

Je vais vous montrer que c’est une information que nous allons être capable de rajouter, évidemment, de manière automatique. Cela va nous permettre de voir la manipulation des dates.

Lire la suite

Raccourcis : attention aux raccourcis importés

Lorsque vous avez créé un raccourci complexe, vous pouvez le partager pour que d’autres en profite. Et bien entendu, je parle bien du raccourci et non d’une capture d’écran des actions. Pour cela, vous avez le bouton de partage dans la vue d’édition des raccourcis.

Si vous pouvez partager un raccourci, vous pouvez également en importer. Et là, attention, car un raccourci n’est rien d’autre qu’un programme informatique. En important aveuglément un raccourci, vous vous exposez à certains risques.

Lire la suite

Notre premier raccourci : sélectionner les destinataires des messages

Je vous ai présenté la semaine dernière comment créer un raccourci pour automatiser l’envoi d’un message. Ce raccourci est pratique mais il y a un détail pénible : les destinataires. Dans l’état actuel, soit je définis des destinataires et j’envois à tous ceux-ci (avec l’option d’éditer le message avant envoi et donc de supprimer un destinataire), soit je n’en définis pas et je dois le choisir avant l’envoi.

Dans mon cas, je n’ai que deux destinataires possibles. Donc au lieu de chercher dans le carnet d’adresses, autant simplifier le processus en ne proposant que ces deux contacts. Je peux configurer ça, ça va nécessiter plusieurs étapes et me permettre de vous présenter l’automatisation du déclenchement de plusieurs apps et du passage d’informations entre celles-ci.

Lire la suite

Notre premier raccourci : automatiser l’envoi de messages

Il y a une action que j’exécute régulièrement avec mon mobidule, c’est avertir un proche que je suis en chemin. En général, c’est les grands parents pour dire qu’on viens chercher les kids ou Mum pour rassurer. Un simple message suffit mais… il faut le taper.

Et c’est là que l’app Raccourcis me simplifie la vie. Et qui va me permettre de vous montrer ce que vous pouvez faire avec cette app.

Lire la suite

Simplifiez vous votre iBidule avec Raccourcis

Dans iOS 12, Apple a ajouté une nouvelle app bien pratique, Raccourcis. Ce n’est pas tout à fait une nouvelle app. En mars 2017, Apple rachetait l’app Workflow qui était alors une solution robuste et indépendante pour automatiser des actions sur iOS. Ils en ont profité pour la rendre gratuite.

Avec la mise à jour vers iOS 12, Workflow est devenu Raccourcis et a été intégré à iOS.

Mais à quoi sert cette app ? Apple parle de créer ses propres raccourcis mais en d’autres termes, il s’agit d’effectuer rapidement des tâches dans nos apps. Il s’agit en fait d’automatiser un ensemble d’actions que l’on réalise habituellement. Voyons voir comment cette app veut nous faciliter la vie.

Lire la suite

Il y a 10 ans, Steve Jobs présentait l’iPhone

Le 9 janvier 2007, Steve Jobs allait présenter un produit qui allait révolutionner l’usage de l’informatique mobile. Et oui, le premier iPhone a été présenté il y a 10 ans, jour pour jour.

Alors bien sûr, il y a le coté purement consommateur. Ce consommateur qui voit arriver un nouveau produit. Mais il faut bien comprendre que l’iPhone a ébranlé le marché en place.

As a consumer I was blown away. I wanted one immediately. But as a Google engineer, I thought ‘We’re going to have to start over‘.
– Chris DeSalvo

Chris DeSalvo travaillait à l’époque chez Google sur le système Android qui n’était toujours pas publié. Quand il dit qu’ils devront tout recommencer, c’est bien parce que l’iPhone allait provoquer une rupture qu’Android n’avait pas anticipé. Ce qui est intéressant, c’est que cette évolution de la mobilité est un illustration de l’innovation. Il y a une excellent explication dans la vidéo suivante de Guy Kawasaki à 3:45 :

Le maître mot est que l’innovation ne vient jamais des acteurs d’un marché car ils sont embourbés dans ce qu’ils savent faire. L’innovation viendra d’un acteur externe et c’est exactement ce qu’a fait Apple en étant le dernier arrivé sur le marché de la téléphonie. Bien entendu, il ne suffit pas d’être une société extérieure au marché pour provoquer l’innovation : le prototype de smartphone sur lesquels travaillait Google étaient très proches des Blackberry. Leur produit aurai donc simplement été en continuité de l’existante.

Il est intéressant de voir depuis l’évolution du marché. Google a pu se ressaisir et, à défaut de proposer un produit encore plus innovant, ils ont su proposer un concurrent sérieux à iOS. Microsoft a tardé avant de revoir sa copie Windows Mobile et a fini par se retirer, après l’épisode WindowsPhone/Lumia, du marché des OS mobiles. Nokia a également tardé à choisir sa stratégie (la relève de Symbian ne pouvait être prête à temps) et a finalement suivi Microsoft dans son naufrage. Enfin, Blackberry s’est retiré du marché des appareils mobiles.

Il y a 10 ans, Steve Jobs présentait l’iPhone, et que tout a changé dans la mobilité.

Pokemon Go : attention aux versions piratées

Sauf si vous sortez d’hibernation, vous ne pouvez pas avoir raté le phénomène Pokemon Go. Cette app vous permet de chasser les Pokemons à travers le monde via votre Smartphone en réalité augmentée. Cette app est pour l’instant réservée à certains pays en Asie et aux États-Unis. Frustrant pour les joueurs européens. Aussi, vous avez certainement vu passer des trucs et astuces pour installer Pokemon Go sur vos Smartphones.

Pokemon Go est officiellement disponible sur le Play Store et pour iPhones depuis la semaine du 25 juillet 2016

Go les Pokemons

Pour les possesseurs d’iPhones, rien de plus simple : il vous suffit de vous connecter sur le Store US avec un compte US. Si vous découvrez ici cette possibilité, vous trouverez plein de tutos sur le web pour créer un compte US.

Pour les possesseurs d’un appareil Android, on vous dirige vers le fichier de l’app, le fameux apk. Pour l’installer, il vous faut autoriser les sources inconnues sur votre appareil. Cette autorisation est une sécurité pour vous rappeler que vous ne devez installer une app que si elle provient d’une source de confiance. Si l’app est malveillante, une fois installée, elle peut avoir des conséquences très désagréables…

Et c’est ce que vient de mettre en évidence la société spécialisée Proofpoint. Certaines versions du jeu en circulation ont été modifiées pour avoir un comportement malveillant. Ces apps permettraient une prise de contrôle de votre appareil à distance.

Bien sûr, il existe des moyens de vérifier si l’app est censé être l’originale ou non, mais la plupart d’entre vous qui lisez ces lignes va être terrorisé si j’utilise les mots « comparer les hashs »… 🙂

Aussi, si vous êtes sous Android, je vous conseillerai plutôt d’attendre patiemment la sortie officielle de l’app dont la disponibilité chez nous ne saurait tarder.

Pour finir, pourquoi Niantic, l’éditeur, a limité la distribution ? Et bien sachez qu’il s’agit d’une méthode d’éditeur de logiciel pour finaliser les tests de leur app principalement pour leurs serveurs. C’est en la mettant à disposition à un grand nombre, mais pas trop, qu’ils peuvent évaluer le besoin en serveurs.

Dans tous les cas, bonne chasse !

Snapseed 2.0 se modernise enfin

Snapseed iconAlors que sur Os X, l’application Photo qui doit prendre la relève d’iPhoto déçoit, Snapseed se met à jour en version 2.0 sur iOS et Android. Après 2 ans, de léthargie, je vous avoue que je craignais un abandon de la part de Google. Après tout, après le rachat de Nik Software, Google abandonnait Snapseed pour Windows. En novembre 2013, lors d’une conférence dans les locaux parisiens de Google, Nicolas Roard avait présenté l’avancée sur l’édition photo sur Android. Il avait notamment montré comment les outils Nik Software avaient été intégrés et améliorés. Depuis, on a pu voir l’application Photos Android se doter d’un éditeur puissant. On pouvait alors redouter que Google limite ces évolutions à Android, ce qui aurai conduit à terme à l’abandon de Snapseed.

Et bien heureusement pour nous, ce n’est pas le cas, Snapseed redevient aujourd’hui certainement la meilleur application d’édition de photos sur mobile, que ce soit Android ou iOS.

Lire la suite

iOs and iPhones

Ne vendez plus vos applications mobiles

Lorsque je cherche les meilleurs stratégies autour des applications mobiles, je regarde en général ce que font acteurs principaux. Je vous avais parlé ainsi de la technique de Google pour inciter à utiliser ses services en masquant le partage global.

Récemment, c’est Apple qui m’a donné le ton lorsque j’ai voulu réinstaller GarageBand sur iOS. En très résumé : pensez achat intégré.

Lire la suite

Page 1 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

En naviguant sur Dad 3.0, vous acceptez l’utilisation de cookies pour une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Plus d'informations

Le blog Dad 3.0 utilise les cookies pour vous permettre une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visite. Dad 3.0 affichant des publicités, celles-si utilisent également des cookies pour un ciblage publicitaire. En continuant la navigation sur Dad 3.0, vous acceptez le dépôt et la lecture de cookies.

Fermer