Dad 3.0

C'est un papa du futur avec son appareil photo

Étiquette : Hour of Code (Page 1 of 2)

L’heure de code et la sortie scolaire en Apple Store

Logo Code.orgCette semaine d’apprentissage des sciences informatiques impliquent également quelques acteurs industriels ou disons, commerciaux. Parmi eux, il y en a un qui n’a pas fait trop de bruit : Apple. En marge des évènements Hour of Code, Apple organise des ateliers gratuits dans tous les apple Store. Ces ateliers sont évidemment animés sur leur produits avec Swift Playground. Ces ateliers sont ouverts à tous et avec la faible implication française, il pourrait être plus simple de rejoindre un de ces ateliers.

Mais saviez vous que ces ateliers n’étaient pas limités à cette semaine et qu’il était possible d’organiser une sortie scolaire dans un Apple Store ? Cette possibilité existe depuis l’ouverture des premiers Stores en 2009, mais pour ma part, je ne l’a découvert que fin 2016 après qu’un enseignant ai interpelé à ce propos la Ministre de l’Éducation Nationale. Pour lui, ces sorties n’étaient rien d’autre qu’une publicité déguisée.

Avec un iPad, tu code à plat-ventre ton Sphero (Apple)

Je voulais rédiger un billet à l’époque pour souligner le prosélytisme de la critique et les conséquences contraires à l’intérêt des élèves, mais je manquais un peu de recul. J’utilise également le passé car un an et demi plus tard, France Info, qui avait relayée cette critique, a publié un reportage sur ces sorties scolaires. Le 7 mai, Marianne rapportait que l’Éducation Nationale a fini par interdir ces sorties.

D’un coté, cela règle la polémique commerciale, point qui a focalisé les médias. Mais d’un autre, s’est on réellement posé les questions du contexte où nous devons former nos écoliers au numérique des possibilités qui sont offertes aux enseignants et aux Kids ? L’ensemble rejoint mon inquiétude quand à la préparation de nos kids pour le monde de demain.

Lire la suite

Hour of code 2018 : nos enfants seront-ils acteurs du monde de demain ?

Logo Code.orgC’est cette semaine du 3 au 9 décembre 2018 qu’à lieu la semaine de l’enseignement des sciences informatiques. À l’initiative de code.org, cette semaine doit démystifier le code, montrer que c’est quelque chose d’accessible et que son enseignement aide à raisonner. Cet évènement a bénéficié de la promotion de dirigeants comme Barack Obama en 2013 et 2014 ou Justin Trudeau en 2016. Il n’a pas pour but de faire de nos kids des Hackers, ni même de préparer à certains métiers mais simplement d’éviter qu’ils ne soient que de simple spectateurs du monde demain.

Programmation par blocs

Un exemple de programme par blocs

Mais cette année, j’écris ces lignes avec une certaine frustration, voir inquiétude. À la publication de ce billet, si le nombre total d’évènements est comparable à celui de l’an dernier, il n’y a que 162 évènement enregistrés en France. Ce chiffre peut être comparé à nos voisins mais surtout à son évolution : 295 évènements annoncés en 2017, 486 en 2016.

Bien sûr, cet évènement n’est pas à lui seul représentatif de l’implication d’un pays dans la vulgarisation du numérique, mais lorsqu’on le met en perspective avec l’état du Plan Numérique, qui a pour vocation de Mieux préparer les élèves à être acteur du monde de demain, on peut s’inquiéter de ce à quoi nos kids seront préparés.

Mais terminons sur une note positive : tout le travail fait en atelier peut être fait à la maison (ou en classe si vous êtes enseignant). Il suffit d’aller sur le site Hour of Code et choisir une activité. Cette année, c’est la danse. Lets Dance !

Réviser ses tables de multiplication avec Scratch

En fin d’année dernière, je suis allé présenter la programmation à l’école de Kid 1.9. La fin d’année est la période idéale car la période scolaire est finie et les classes sont plus libres d’aborder des sujets moins scolaires. Bien entendu, je ne leur ai pas montré comment hacker le Pentagone, mais des bases avec Scratch.

La base de la programmation consiste à organiser son raisonnement pour résoudre un problème. Et des problèmes, ils en ont plein à l’école… Aussi, j’ai voulu leur montrer que même Scratch pouvait aider avec des sujets d’école. Et autant faire quelque chose de simple avec des mathématiques. Oui, nous revoilà sur les tables de multiplication.

Lire la suite

Organiser ses tests unitaires

Après avoir essayé de démystifier les tests dans le premier billet de cette série, je vous propose de commencer à organiser votre code de test. Oui, oui, il faut l’organiser un minimum.

Vous avez vu qu’un premier principe de l’organisation des tests est de séparer le code de test du code fonctionnel. Ça, ça va aller, c’est facile à mettre en œuvre. Mais organiser son code de test signifie aussi savoir quoi mettre dans un test. Pour cela, je vais commencer par vous présenter ce concept de test unitaire. Ensuite, il faudra avoir un aperçu des frameworks plus standard que pytest.

Lire la suite

Testez le comportement de votre code et non son implémentation

Mon premier billet sur les tests présente le concept et comment, avec peu d’effort, vous pouvez améliorer la validation que vous faites déjà. Mais le code présenté a des défauts et celui sur lequel je souhaite insister en premier relève de la question de quoi tester. En particulier pour le langage Python qui a une manière particulière de gérer la visibilité des attributs.

Notez que si l’exemple présenté ici repose sur une particularité du langage Python, le concept s’applique à tous les langages.

Lire la suite

De la validation aux tests

Une particularité du langage Python est qu’il ne se limite pas au monde des développeurs. Pour l’écrasante majorité de mes stagiaires, écrire un programme n’est pas leur activité principale mais doit les aider dans leur métier. Inutile de dire que tout ce qui a un rapport à la production de code doit aller à l’essentiel.

Du coup, il y a une partie qui provoque toujours la même réaction de lassitude : les tests. Cette réaction d’intérêt mitigé vient du fait qu’ils ne codent que des scripts à usage limité pour lesquels l’investissement à la compréhension de ce que sont les tests et la démarche ne semble pas nécessaire. C’est certainement le cas aussi pour tous ceux qui n’écrivent pas du code à usage professionnel.

Vous vous doutez bien que si j’écris ce billet, c’est que la vision du test n’est pas tout à fait exacte et résulte d’une incompréhension de l’objectif du test dit de développeur. Je vous invite donc à lire le billet suivant afin d’essayer de comprendre ce qu’est un test, car vous en faites déjà… ou presque.

Lire la suite

Un an après le Plan Numérique

En ce dernier cycle d’activités périscolaires, Kid 1.9 fera du numérique. Bon, pas de risque qu’il devienne un Hacker, l’activité relève plus du multimédia avec le projet de réalisation d’une vidéo sur les NAP. Le projet est sympathique mais ça m’a incité à me replonger sur la situation de l’enseignement du numérique en France.

Bonne période, entre les questions sur les voitures autonomes, l’Intelligence Artificielle, les robots et à la veille de la mise en action du RGPD : comment nos Kids s’intégreront dans le monde de demain ? 

Lire la suite

Nouvelles formations 2018

Il y a toujours une période dans l’année où je laisse l’activité du blog être dépassée par une partie de ma vie professionnelle. Cette partie, c’est la formation. Depuis un peu plus de 2 ans, j’anime régulièrement des formations professionnelles sur le langage Python. L’animation de ces formations ne prends théoriquement pas plus de temps qu’une activité professionnelle classique, sinon que l’animateur n’a pas réellement de coupure : pendant les pauses, nous sommes sollicités pour des questions, il est donc difficile de prévoir du temps pour autre chose.

Mais une formation ne s’arrête pas à son animation. Il y a tout un travail en amont de préparation aussi bien du déroulement de l’enseignement que des exercices. Même si un centre de formation propose un programme, l’animation du contenu par chaque formateur est unique.

Et pour ma part, à la fin de chaque session, j’essaye d’avoir un retour des stagiaires pour voir ce qui passe ou ne passe pas. Si ma formation Python est rodée, j’ai bien mis un an à la retravailler après chaque session. Et même aujourd’hui, je revois certaines parties afin d’améliorer le déroulement ou les exercices.

Cette année, j’ai été sollicité sur deux autres sujets que je vais pouvoir proposer de façon régulière.

Lire la suite

Scratch : comprendre les messages

Scratch est un logiciel formidable pour comprendre les principes de la programmation et permet même de faire de nombreuses choses de manière intuitive sans avoir besoin d’apprendre un langage complexe. Si vous ne le connaissez pas encore, vous pouvez consulter mon article sur l’ouvrage J’apprends à coder avec Scratch.

Habillons Dani avec les messages.

Il y a cependant un concept qui nécessite une précision : les messages. À quoi servent-ils ? Quand les utiliser ? Pourquoi Scarlett Johansson ne m’a pas répondu ? Mis à part la dernière question, c’est ce que je vais essayer de vous expliquer dans ce billet.

Lire la suite

Le Raspberry Pi, la plate-forme d’apprentissage de l’informatique

Un Raspberry Pi 3 (Raspberry Pi Foundation)

Il était grand temps que je vous parle de ce petit ordinateur qui a fait sensation à son annonce : le Raspberry Pi. Et pour cause, je ne peux pas faire la promotion de l’enseignement de l’informatique sans parler de la machine qui est destinée à en faciliter l’apprentissage. Le Raspberry Pi a en effet été créé avec cette intention bien que ses possibilités lui ont permis de trouver sa place dans beaucoup d’autres situations.

Sur le site officiel, on peut trouver l’accroche suivante :

A small and affordable computer that you can use to learn programming

Cette déclaration est un peu restrictive car le Raspberry Pi est la machine de choix pour initier à l’outil informatique au sens large. Et je vais vous montrer pourquoi.

Lire la suite

Page 1 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

En naviguant sur Dad 3.0, vous acceptez l’utilisation de cookies pour une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Plus d'informations

Le blog Dad 3.0 utilise les cookies pour vous permettre une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visite. Dad 3.0 affichant des publicités, celles-si utilisent également des cookies pour un ciblage publicitaire. En continuant la navigation sur Dad 3.0, vous acceptez le dépôt et la lecture de cookies.

Fermer