Dad 3.0

C'est un papa du futur avec son appareil photo

Catégorie : Apprendre et créer (Page 1 sur 2)

Découvrons Affinity Designer

Je ne vous ai pas parlé jusqu’ici de l’autre logiciel de la société Serif, éditeur d’Affinity Photo. Je veux parler d’Affinity Désigner. Et pour cause, Affinity Designer est un logiciel destiné graphistes, designers et plus généralement tous ceux qui travaillent avec des tracés vectoriels. Ce n’est pas mon profil et je suis loin d’être un expert dans ce domaine.

Lorsque j’ai acquis Affinity Photo, Serif était très agressif sur les tarifs (39,99 € la licence). J’avais donc également pris Affinity Désigner pour bricoler les logos et icônes de mes apps. N’étant pas graphiste, je n’ai exploité qu’une infime partie du logiciel. Jusqu’à prendre un peu de temps cet été pour découvrir l’étendu des possibilités offertes par ce logiciel.

Lire la suite

Ranger ses photos, en Python

Dans mon article précédent, pour renommer nos photos en Python, il était nécessitait d’extraire l’information de la date de prise de vue. Tant que nous avons cette information, autant essayer de faire plus que changer le nom du fichier. Et si j’en profitais pour vous montrer comment ranger automatiquement des photos ?

Comme pour le billet précédent, je ne rentre pas dans tous les détails pour l’écriture d’un programme complet car l’ensemble dépend de ce que vous voulez faire. Je vous proposerai quand même quelque chose quand j’aurai fait le tour ce ces billets.

Ce billet vous donnera des pistes pour créer un petit programme qui rangera automatiquement vos photos. Ici, vous allez donc voir comment déplacer chaque photo dans un répertoire année.

Lire la suite

LEGO Boost : la robotique à la portée de tous

Aujourd’hui, c’est la date de sortie officielle de la nouvelle boite Geek de LEGO : Boost. Il s’agit globalement d’une boite de robotique destinée aux enfants trop jeunes pour le Mindstorms. Alors évidemment, un Dad 3.0 s’est aussitôt précipité sur cette boite en justifiant le Kid pour l’achat…

Et bien non. C’est une boite que j’ai à l’œil, je vais donc vous présenter ici toutes les informations que j’ai glané et vous expliquer si elles m’ont convaincu et pourquoi.

Lire la suite

J’apprends à coder avec Scratch

J’apprends à coder avec Scratch est un coffret publié par les Éditions Eyrolles destiné à faire découvrir Scratch aux enfants de 8 à 12 ans. Ce coffret contient des cartes qui vont permettre à l’enfant de coder des actions simples. Un ensemble d’actions lui permettra ainsi de coder, par exemple un jeu. En abordant les dix thèmes proposés, il aura vu les principales possibilités proposées par Scratch et les concepts fondamentaux de la programmation.

Ce que vous allez trouver dans le coffret J’apprends à coder avec Scratch

Avec un pitch comma ça, un Dad 3.0 qui essaye à longueur d’année de vous convaincre de l’intérêt du code voulait savoir si il avait là un outil adapté aux Kids. J’ai donc contacté les Éditions Eyrolles qui m’ont fait parvenir un exemplaire. Alors allons-y, ouvrons ce coffret.

Lire la suite

Renommer ses photos en masse… en Python

Ou comment découvrir que des notions en programmation peuvent vous faciliter le quotidien…

Mais on va quand même éviter toute confusion : si vous cherchez une mise en œuvre plus simple que mon précédent article Renommer ses photos en masse avec Exiftool, ça ne va pas être le cas… Ici, je vais vous montrer comment faire plein de choses que Exiftool fait pour vous. Pourquoi réécrire ce que fait Exiftool ? Simplement pour pouvoir faire plus que ce que vous propose ce logiciel. Pour cela, le contenu de cet article est à voir comme une première étape.

Cet article n’a pas non plus pour but d’initier un néophyte à la programmation. Je pense avoir rendu les grandes lignes accessibles pour que vous puissiez voir ce que l’on peut faire et peut-être éveiller votre intérêt. Si vous avez déjà des notions, l’exemple ci-dessous n’est pas un exemple complet clef-en-main. Je vous proposerai prochainement des sources exécutables, mais gardez à l’esprit que si vous avez la possibilité de donner vous même des instructions à votre ordinateur, c’est pour adapter l’exécution à votre besoin.

Lire la suite

5 raisons pour faire une heure de code

Cette semaine, c’est la semaine dédiée à l’apprentissage des sciences informatiques. À la rédaction de ces lignes, 1.365.054 évènements Hour of Code sont organisés dans le monde dont 420 en France. Cette heure de code est destinée à initier à la programmation et montrer que n’importe qui peut en apprendre les rudiments.Moana pour Hour of Code 2016

Pour ma part, je pense que vous devriez inciter vos Kids à prendre une petite heure pour faire les ateliers en ligne. Vous devriez certainement vous aussi les faire. Et je vous donne 5 raisons pourquoi.

Cette heure de code…

Lire la suite

Une heure de code, et après ?

Comme je vous l’ai annoncé en fin de semaine dernières, cette semaine, c’est la semaine de l’apprentissage de l’informatique (avec Leia et Rey). Vous ou les Kidz avez peut être déjà réalisé ces petits puzzles, ce qui conduit à la question : Et après ?Hour of Code 2015 avec Star Wars

Bien évidemment, l’idée de l’Heure de Code n’est pas de former à la programmation, ni de convaincre que tout le monde peut devenir programmeur. Si l’idée est avant tout de démystifier la technologie, ces exercices font travailler la logique, l’esprit critique et la résolution de problèmes.

Je vous propose donc aujourd’hui une petite liste de ressources disponibles pour aller plus loin. Certaines de ces ressources sont disponibles sur le web (donc de n’importe quel système) ou sous forme d’apps.

Lire la suite

Le réveil du Code avec Star Wars

La semaine prochaine, du 7 au 13 décembre 2015, c’est la Semaine de l’Apprentissage de l’informatique. Je vous avais présenté l’évènement l’année dernière aux couleurs de Elsa et Anna. Cette année, elle a pour ambassadrices deux héroïnes de la saga Star Wars : la Princesse Leia et Rey.

Hour of Code 2015 avec Star WarsHour of Code (une heure de code) est une initiative lancée en 2013 qui a pour but de démystifier la programmation. Ceci passe la semaine prochaine par l’organisation d’ateliers ou présentations censé durer une petite heure et qui vont montrer que la programmation, ce n’est pas si compliqué que ça.

Et si c’était l’occasion d’initier les Kidz à la programmation ?

Lire la suite

Google AppEngine, accéder au serveur dev en local

Logo App EnginePour les petites structures tel que les indépendants, PME ou start-ups, Google AppEngine est une excellente plate-forme pour déployer rapidement et à bas cout un service en ligne. Et en particulier, un backend pour une app mobile. Dans le processus d’un tel développement, il faut à un moment tester l’application mobile avec son serveur.

Par défaut, le serveur de développement d’AppEngine ne répond qu’aux requêtes de Localhost. Il faut donc le configurer pour qu’il acceptent d’autres connexions.

Mais la page de documentation actuelle est fausse sur ce point, ou plutôt, n’est pas à jour. L’aide accessible par le paramètre –help vous sera plus utile. Il faut lancer le serveur en ligne de commande en ajoutant le paramètre –host (et non address), ce qui, en étant à la racine du projet, est la commande suivante :

Le paramètre 0.0.0.0 permet l’accès de n’importe quel hôte, à vous de spécifier un paramètre plus adapté.

Vous pouvez maintenant tester localement votre serveur avec ses vrai clients avant de la basculer en production.

Installer Nginx sur OsX en 3 étapes.

Je me suis remis récemment au développement avec l’excellent outil django. En arrivant aux problématiques de déploiement, il me faut un serveur WSGI. C’est donc l’occasion d’installer Nginx. Pour les tests, j’en ai besoin sous Mac.

Pour installer Nginx sous Os X, je me suis basé sur le tuto de Robert Mulley. Il utilise comme tout ce que vous trouverez sur le web sur Homebrew.

Lire la suite

Page 1 sur 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

En naviguant sur Dad 3.0, vous acceptez l’utilisation de cookies pour une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. Plus d'informations

Le blog Dad 3.0 utilise les cookies pour vous permettre une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visite. Dad 3.0 affichant des publicités, celles-si utilisent également des cookies pour un ciblage publicitaire. En continuant la navigation sur Dad 3.0, vous acceptez le dépôt et la lecture de cookies.

Fermer