Scratch, c’est l’application destinée à l’enseignement de la programmation et accessible aux plus jeunes. Il s’agit avant tout d’une application web (c’est à dire accessible via Internet) et qui commençait à souffrir du choix des technologies web dépassées. il était temps de le mettre à jour et c’est chose faite.

Les utilisateurs de Scratch ont pu découvrir un changement en ce début d’année. Scratch v3 a été publié le 2 janvier pour être précis. Le post sur Medium présente les nouveautés, étant en anglais, je vous fais un tour d’horizon.

Une nouvelle interface accessible sur tablettes

La première chose que l’on voit c’est une mise à jour de l’interface. Pour commencer, Scratch a enfin abandonné Flash, une technologie destinée à rendre le web dynamique mais obsolète depuis plusieurs années. En conséquence, Scratch ne posera plus de problème sur des navigateurs n’ayant pas Flash et devient utilisable même sur tablette.

L’autre changement majeur visuel est que l’interface a été réorganisée. Il ne s’agit pas simplement d’une inversion de colonnes, le code couleur a été retravaillé, la taille des blocs les rend visuel et accessible sur écran tactile.

Notez que les captures ont été faites en anglais. Scratch 3 à sa sortie n’était disponible qu’en anglais mais la traduction a été faite rapidement. Si vous arrivez malgré tout sur l’interface en anglais, vous avez la possibilité de changer la langue dans le menu en haut (la planète, évidemment).

Du neuf coté briques

Cette version intègre de nouveaux fonds et lutins ainsi que de nouveaux éditeurs de lutin et de sons. Il n’y a pas de nouveau bloc à proprement parler mais un type générique : les extensions. Il s’agit de bibliothèques de blocs destinés à certaines actions spécifiques.

La page des extensions disponibles au lancement de Scratch V3

Parmi ces extensions, il y en a forcément une qui a attiré mon attention : le Mindstorms EV3. Celle-ci rend possible de contrôler les moteurs du Mindstorm EV3 ou de réagir aux capteurs avec Scratch 3. Il faut pour cela installer sur vos machines le Scratch Link (disponible pour Mac et Windows) afin que Scratch (qui est une application web) puisse se connecter au Mindstorms EV3.

Scratch sans connexion internet

Avec la sortie de Scratch 3, les équipes proposent également une nouvelle application à installer sur vos machines, Scratch Desktop. Cette application propose la même interface que la version en ligne et vous permet également d’utiliser les extensions.
Cette application est disponible pour Mac et Windows. Une version Linux devrait être proposée par la communauté dans le futur. Vous comprenez donc qu’il faudra patienter pour avoir une application Scratch 3 sur Raspberry Pi.

À l’heure actuelle, cette application ne se synchronise pas avec les projets hébergés sur le site de Scratch. C’est prévu mais actuellement, il faut les voir comme deux environnements séparés.

Les apports de cette mise à jour se faisaient attendre. Mais vu le résultat, cette attente en valait la peine. Sans révolutionner l’outil, cette mise à jour ouvre de nouvelles possibilités à travers les extensions.

Je vous reparle de tout ça bientôt. En attendant, vous pouvez visiter ma page sur le site Scratch où je vous propose quelques projets de démo.

À propos de... Darko Stankovski

iT guy, photographe et papa 3.0, je vous fais partager mon expérience et découvertes dans ces domaines. Vous pouvez me suivre sur les liens ci-dessous.