Le 2 juin dernier, les fans d’Heroes of Normandie organisaient une partie un peu particulière. L’organisateur, Mulberry, m’a invité à découvrir le jeu et à faire quelques photos. L’ambition de cet évènement, c’est à dire le changement d’échelle, m’a beaucoup fait penser à ce qu’avaient fait les copains grenoblois pour le jeu Confrontation. C’est donc avec plaisir que je suis allé voir cela.

Pour la découverte du jeu, je vous invite à lire mon article de présentation car je dois admettre, cet évènement a réussi à me convaincre. Et rendons à Cesar, cet article est une adaptation du retour que m’a fait Mulberry.

Embarquons…

Le 19 Août 1942, les alliés lançaient le raid de Dieppe sous le nom d’Opération Jubilee. Cette opération, mobilisant plus de 8000 hommes sera le premier assaut contre Festung Europa, la Forteresse Europe, et un fiasco total. C’est donc cet évènement que les fans du jeu Heroes of Normandie on souhaité recréer autour d’une partie géante.

Mais Heroes of Normandie est prévu pour reconstituer des escarmouches, pas pour gérer des affrontements de grande ampleur tel que le débarquement sur les plages de Dieppe. L’idée a alors été de découper la carte en secteurs. Chaque joueur prend à sa charge une étroite portion de plage et l’ensemble des tours sont synchronisés, ce qui donnait au final l’impression d’une partie unique.

Une vue d’ensemble qui vous donne une idée de la taille de la carte et de la partie (D.Stankovski)

En 2016, l’Aftermath gaming Club avait réussi l’exploit de jouer une partie géante de Heroes of Normandie sur 40 plateaux avec ce système (pour rappel, les plus grandes parties proposée en scénario se font sur 9 plateaux, chaque plateau faisant 7 cases sur 7).

Les combats font rage autour du casino (D.Stankovski)

Pour ce projet, la plus grande difficulté n’est pas la dimensions de la partie mais les particularités du champ de bataille. Les plages de Dieppe sont des galets et comporte quelques éléments de décor qui n’existe pas dans la gamme Heroes of Normandie qui de plus se déroule en 1944. Les passionnés ont donc créé ces nouvelles tuiles avec l’aide de l’éditeur, Devil Pig Games qui leur a fourni des fichiers  informatiques permettant d’apporter des modifications aux cartes existantes afin de créer le champ de bataille de cette partie unique.

L’ensemble des terrains de jeu pour cette partie où vous pouvez apprécier l’étendue de la carte (D.Stankovski)

Après un an d’échanges et de recherches historiques, l’organisation a pu faire imprimer une carte de 4m de large par 1m10 (une plaque de jeu carrée fait 30 cm de coté pour  7 cases et le terrain de jeu le plus grand en scénario fait 3×3 plaques soit 0,1m de coté, nous avons donc l’équivalent de 14 plaques sur 4)  reprenant les caractéristiques de la plage et du port de Dieppe, avec son casino (disparu aujourd’hui), ses fortifications et les falaises qui encadrent la plage.

Ils sont également parvenus à reconstituer les listes d’armée avec les unités de 1942 qui n’existent pas dans le jeu officiel et évidemment, produire un scénario complet pour jouer cette partie.

Le samedi 2 juin dernier, date anniversaire de… pas grand chose, mais qui tombe près du 6 juin. Ce 2 juin donc, pendant près de 3 heures, 10 joueurs se sont affrontés au coude à coude, conscient de ce qui se déroulait dans les secteurs voisins et au-dessus de leur tête. En effet pour l’occasion 2 joueurs de Wings of War leur ont fait le plaisir de prendre en charge les combats aériens et fournir la couverture aérienne nécessaire.

En même temps, dans les airs sur une autre table, la partie de Wings of War décide de la domination aérienne (D.Stankovski)

La partie s’est déroulée sur 8 tours (un standard pour Heroes of Normandie) et les participants en ont retenu le plaisir de participer à  cette entreprise plus qu’un vainqueur.

Il était alors prévu à l’occasion de l’OPJH (open de Paris des jeux d’histoire) en septembre de réutiliser cette carte pour la reconstitution du rembarquement des canadiens. Ceci inverse les rôles puisque c’est aux allemands de tenter de reconquérir la plage. Ce ne sera j’espère que partie remise.

À propos de... Darko Stankovski

iT guy, photographe et papa 3.0, je vous fais partager mon expérience et découvertes dans ces domaines. Vous pouvez me suivre sur les liens ci-dessous.