Aujourd’hui, c’est la date de sortie officielle de la nouvelle boite Geek de LEGO : Boost. Il s’agit globalement d’une boite de robotique destinée aux enfants trop jeunes pour le Mindstorms. Alors évidemment, un Dad 3.0 s’est aussitôt précipité sur cette boite en justifiant le Kid pour l’achat…

Et bien non. C’est une boite que j’ai à l’œil, je vais donc vous présenter ici toutes les informations que j’ai glané et vous expliquer si elles m’ont convaincu et pourquoi.

LEGO et la robotique

Jusqu’ici, LEGO ne proposait qu’une offre pour pratiquer la robotique destinée au grand public : Mindstorms. Il s’agit d’une offre complète avec une brique programmable, 3 moteurs, autant de capteurs et 550 éléments LEGO Technic. Mais la mise en œuvre est relativement compliquée et la boite est finalement assez cher ce qui en fait un produit que l’on ne destine pas aux enfants.

Le Mindstorms est articulé autour de la brique intelligente ev3 qui permet de rendre le robot autonome.

LEGO propose un autre ensemble éducatif, Wedo. Celui-ci vous ne le trouverez pas dans les LEGO Stores car il est destiné aux écoles ou autres organismes. L’ensemble est plus restreint : une brique appelée Hub pour recevoir les instructions, un moteur, deux capteurs et 150 pièces qui sont plutôt des briques (contrairement aux éléments Technic du Mindstorms). Une particularité du Wedo est qu’il est programmable avec Scratch.

Ah oui, bien entendu, les moteurs et capteurs Mindstorms et Wedo sont incompatibles entre eux…

Et voici donc LEGO Boost.

Ce qu’il y a dans la boite

La boite Boost contient 843 éléments LEGO basé sur les briques ainsi que 3 éléments électroniques : le Move Hub, un moteur intéractif et un capteur de distance et de couleurs. On voit que l’offre est similaire à l’ensemble Wedo, d’ailleurs, les connecteurs sont compatibles.

Le Move Hub auquel est connecté le capteur et le moteur. Vous pouvez voir l’axe du moteur inclus dans le Move Hub à l’avant.

Attention, il n’y a pas de manuel dans la boite. Enfin, à part un feuillet de présentation. Pour programmer, il vous faudra une tablette et une app dédiée. Les instructions seront fournies par cette app. Avant de craquer pour la boite, vérifiez la compatibilité de votre tablette. Pour les iPads, il faut un minimum d’iOS 10.3. Pour Android, il faut une version 5.0 mais il y a plein d’autres choses à vérifier, allez voir sur la liste.

La boite contient aussi un poster qui fera office de terrain pour faire évoluer vos créations.

Vernie est un des modèles que vous pourrez créer.

J’avoue qu’à la première lecture du matériel proposé, je le trouvais limité… Non, pas pour le nombre de briques, mais pour les éléments électroniques. Avec un moteur et un capteur combiné, on ne va pas très loin. En fait, il faut savoir que le Move Hub renferme 2 moteurs sur un axe, ce qui fait donc en tout 3 moteurs.

Programmez !

Boost se programme à l’aide d’une app dédiée disponible pour l’iPad ou une tablette Android. Vous pouvez la lancer sans avoir l’ensemble mais vous n’en ferez pas grand chose. Il est en effet nécessaire qu’elle se connecte au Move Hub pour faire quoi que ce soit.

Lorsque vous vous connectez pour la première fois,vous devez commencer par un petit tutorial qui vous permet de vous familiariser avec les concepts. Ensuite, vous avez la possibilité soit de réaliser un des 5 modèles proposés, soit de programmer librement ce que vous voulez. Ah oui, sur la boite, il est indiqué 60 activités, mais il s’agit des étapes pour construire les 5 modèles.

La programmation du LEGO Boost est similaire à Scratch. Chaque brique représente une instruction et le code couleur représente le type d’instruction.

Le modèle de programmation est à base de briques qui chacune représentent une action et leur enchainement détermine l’action du robot. Les utilisateurs de Scratch ne seront pas dépaysés. Cependant, un reproche récurrent est que les briques ne sont pas très intuitives. En effet, LEGO a fait le choix de n’inclure aucun texte. Théoriquement, ça donne accès à l’app aux enfants qui ne savent pas encore lire. Dans la pratique, vu que la boite est conseillée à partir de 7 ans, ça simplifie surtout pour LEGO l’effort de traduction, au dépend de la compréhension de la brique…

Contrairement au Mindstorms, Boost ne propose pas une brique programmable. C’est la tablette qui déroule les programmes et envoi les instructions au Move Hub. Il ne dispose pas non plus d’un micro ni d’un haut-parleur, tous les sons enregistrés et joués le sont sur la tablette. Il est donc impossible d’écrire son programme puis de laisser la construction être autonome. C’est souvent vu comme un défaut car en conséquence, la tablette est dédiée à l’activité. Mais il faut bien avoir à l’esprit que l’app sert à programmer mais est aussi une interface qui contrôle votre robot. En fait, je pense qu’il ne faut pas voir Boost comme un ensemble qui permet de faire un robot autonome mais un robot contrôlé. Vous pouvez préparer plusieurs suites d’instructions et les déclencher à la demande.

Un nouveau jouet à la maison ?

La question finale est « est-ce que ça vaut le cout ?  » Et bien ça dépends…

Si vous voulez découvrir (ou faire découvrir) la robotique avec du LEGO sans trop vous compliquer la vie pour un prix abordable, alors Boost est pour vous. L’usage de la tablette rend également le contrôle plus convivial et je pense que cela peut inciter l’enfant à essayer de faire des choses par soi même car le résultat est immédiat. Vous connaissez déjà mon engouement pour Scratch, Boost propose de faire la même chose mais avec un objet réel.

Si vous savez déjà que vous avez des projets relativement complexes, alors avec Boost vous serez très vite bridé et il faut songer à vous orienter vers du Mindstorms. Et si vous avez déjà du Mindstorms, Boost ne vous apportera rien de plus sans oublier qu’il ne sera pas compatible.

Si vous voulez découvrir ou faire découvrir la programmation, Boost est l’ensemble qu’il vous faut et est disponible sur le Shop LEGO ou sur Amazon au prix publique de 159,99 €. Pour ceux qui veulent du plus avancé, Mindstroms est toujours disponible sur le Shop LEGO ou Amazon.

À propos de... Darko Stankovski

iT guy, photographe et papa 3.0, je vous fais partager mon expérience et découvertes dans ces domaines. Vous pouvez me suivre sur les liens ci-dessous.