Je ne vous ai pas parlé jusqu’ici de l’autre logiciel de la société Serif, éditeur d’Affinity Photo. Je veux parler d’Affinity Désigner. Et pour cause, Affinity Designer est un logiciel destiné graphistes, designers et plus généralement tous ceux qui travaillent avec des tracés vectoriels. Ce n’est pas mon profil et je suis loin d’être un expert dans ce domaine.

Lorsque j’ai acquis Affinity Photo, Serif était très agressif sur les tarifs (39,99 € la licence). J’avais donc également pris Affinity Désigner pour bricoler les logos et icônes de mes apps. N’étant pas graphiste, je n’ai exploité qu’une infime partie du logiciel. Jusqu’à prendre un peu de temps cet été pour découvrir l’étendu des possibilités offertes par ce logiciel.

Alors soyons clair tout de suite : si vous êtes graphistes et cherchez un avis d’expert sur ce logiciel, ce n’est pas le bon post. Je ne connais pas en détail votre métier et vos exigences pour juger d’une intégration dans votre flux professionnelle. Mais de nombreux graphistes ont déjà évalué Affinity Designer et ont un avis très positif.

Serif, l’Adobe killer

La référence des logiciels graphiques est incontestablement la gamme d’Adobe. Ce statut est principalement assuré par manque de concurrence sérieuse. Même dans le domaine open-source, Gimp et Inkscape sont complètement dépassés en terme d’ergonomie et fonctionnalités.

La société Serif a lancé les logiciels Affinity Photo et Affinity Désigner il y a presque deux ans et ces logiciels ont rapidement été plébiscités par la richesse de leurs fonctionnalités et leur efficacité. Cerise sur le gâteau, alors qu’Adobe a profité de sa situation de monopole pour pratiquer des tarifs plus que prohibitifs sous forme d’abonnements, Serif propose ses logiciels sous forme de licence pour… 55 € !

Affinity Designer est disponible pour Mac sur l’App Store et depuis peu pour Windows.

Affinity Designer pour le néophyte

Si vous êtes artiste numérique habitué des logiciels de ce type, vous avez déjà les bases et vous n’avez certainement pas de difficultés de passer d’un logiciel à un autre. Mais pour le néophyte, la compréhension des concepts est complexe (graphiste est un métier après tout) tout autant que la prise en main d’un logiciel de ce type.

Lorsque j’ai envisagé d’investir (oui, en tant que professionnel, on investit 🙂 ) dans Affinity Designer, un critère décisif a été la disponibilité de tutos clair et didactiques. Serif s’est montré très complet à ce niveau. De nombreuses vidéos de prise en main du logiciel sont disponibles sur leur chaîne Vimeo et ils ont même édité un livre, Affinity Designer Workbook qui permet de découvrir l’usage du logiciel à travers des cas pratiques.

Petit essai basé sur le tuto de Romain Trystram dans le Workbook

L’ensemble de ces deux ressources fait qu’il est possible d’apprendre à utiliser ce logiciels et les bases de l’illustration numérique.

Affinity Designer pour Le développeur d’apps.

Pour publier une app sur la Play Store, il faut fournir un certain nombre d’illustrations. Celles-ci sont utilisées sur la page de présentation de l’app et doivent correspondre à certaines contraintes de taille. De même, les apps contiennent un ensemble d’icônes (au moins celui pour lancer l’app).

Je n’ai jamais réussi à rien faire avec Inkscape, aussi, mes premières illustrations ont été faites avec Gimp. Cela signifie que j’avais un document par ressource. En soi, ça n’a rien d’inattendu, mais ça complique la tâche quand on travaille sur des documents similaires et qu’il faut avoir plusieurs fichiers d’ouvert.

Avec Affinity Designer, je n’utilise plus qu’un seul document avec plusieurs artboards dédiés aux différentes ressources.

L’ensemble des ressources pour une app Android répartis sous forme d’Artboards sur un même document.

Le gain de productivité vient aussi de l’organisation en environnements de travail appelés personae et le fait que l’export personae permet de générer tout ou parti des ressources.

Affinity Designer pour Le développeur et le blogueur

Une constante quand on est développeur, c’est le besoin de ressources graphiques tel que les icônes. Que ce soit pour les apps, le web ou les bon vieux logiciels « lourds ». Là aussi, n’étant pas graphiste, j’ai découvert avec Affinity Designer la possibilité de travailler sur un set d’icônes en personnalisant la grille plutôt que de travailler icône par icône.

La gestion des grilles permet de travailler facilement sur un ensemble d’icônes.

Pour ceux qui tiennent un blog, le partage d’un post sur un réseau social comme Facebook est plus efficace si il est accompagné d’une illustration associée aux métadonnées Open Graph. Cette image n’est pas nécessairement affichée dans le post mais vous pouvez souhaiter la travailler pour mettre en évidence le post. Là aussi, un logiciel comme Affinity Designer apporté un plus.

Affinity Designer pour l’illustrateur en herbe.

Pour ceux qui veulent se lancer dans l’illustration numérique, il y a deux choses à faire : apprendre la théorie et la mettre en pratique avec un logiciel. Mais pour comprendre la théorie, il faut un logiciel facile d’accès. Inkscape est gratuit, mais à mon sens, l’interface est d’une telle complexité qu’elle en découragera plus d’un. À l’opposé, Adobe Illustrator est certainement l’outil que plus d’un graphiste vous conseillera. Mais il vous en coûtera un minimum de 234 €/an si vous êtes éligible en tant qu’étudiant. Affinity Designer ne coûte que 55 € sans limite de temps… je crois que le choix est vite fait.

Vite fait bien fait, un essai de réalisation d’un dessin isométrique. Les différentes grilles aident beaucoup.

En conclusion

Tout comme pour Affinity Photo, Serif a placé la barre très haut avec Affinity Designer. Le logiciel est complet et à un tarif très abordable. En tant que développeur freelance, l’investissement est très vite rentabilisé par la qualité du travail produit. Et même sans idée de « rentabilisation », ce tarif est abordable pour les particuliers.

À propos de... Darko Stankovski

iT guy, photographe et papa 3.0, je vous fais partager mon expérience et découvertes dans ces domaines. Vous pouvez me suivre sur les liens ci-dessous.