Hier, je suis enfin allé voir Batman vs. Superman, l’Aube de la Justice. Et oui, nous étions le 1er avril. Ce petit détail a une grande importance, car si vous n’y étiez pas le premier avril, alors la blague aura beaucoup plus de mal à passer…Batman Vs Superman visuel

Une raison pour laquelle ce film est si décevant, c’est qu’il a de la matière, des acteurs et un réalisateur. Il n’est pas mauvais en soi contrairement à mes premières impressions, juste que certaines scènes sont complètement gâchées et font que l’on ne peut plus prendre le film au sérieux.

Batman Vs. Superman est la suite directe de Man of Steel. En fait, il commence légèrement avant la fin de celui-ci, lors de la bataille de Metropolis entre Superman et Zod, mais du point de vue de Bruce Wayne. Cette scène doit nous montrer un Bruce Wayne emphatique, soucieux de ses employés. Franchement, Metropolis est en feu, les immeubles s’effondrent, mais les employés de Wayne Enterprise n’évacuent le building que parce que leur boss leur ordonne de le faire… 5 minutes et déjà on grince des dents.

Batman vs Superman ou l'introduction de la trinité fondatrice de la Justice League (Warner Bros.)

Batman vs Superman ou l’introduction de la trinité fondatrice de la Justice League (Warner Bros.)

Cette introduction pose la thème immédiat du film : Superman est-il réellement est héros ? Quelles sont les réelles conséquences de ses actes ? Batman Vs. Superman répond ainsi à la critique faite sur l’affrontement dans Man of Steel dont tout le monde avait finalement relevé que les dommages collatéraux sont terrifiants. D’un certain coté, le film rattrape la conclusion ridicule du précédent opus où Superman se décide à tuer Zod lorsqu’il menace de vaporiser une famille innocente alors que leur affrontement a déjà couté des milliers de vies. Aux yeux de certains dont Bruce Wayne, cette inconscience le rend plus néfaste qu’autre chose. On est sur un thème proche de l’excellent Watchmen réalisé également par Zack Snyder.

Le film peut être déjà riche avec ce sujet, mais il faut un élément perturbateur, et c’est Lex Luthor (Jesse Eisenberg dans une interprétation originale et intéressante). Lex Luthor est obsédé par les artefacts de Kryptoniens et dessine un plan contre Superman.

Et en fait, c’est là que tout se complique… Je ne vais pas entrer dans les détails pour ne pas spoiler, mais Batman Vs. Superman ne se finira pas en Batman contre Superman puisqu’il y a un antagoniste, Lex Luthor. Mais Lex Luthor ne peut être mis en scène dans un final apocalyptique alors vous avez vu dans la seconde bande annonce qu’il y a pire. Oui, Doomsday, certainement le plus puissant ennemi de Superman qui a eu raison de lui dans l’arc La Mort de Superman.

Alors nous avons la question philosophique sur Superman, la motivation de Bruce Wayne mais également de Superman (pour qui Batman doit cesser ses agissements), le plan machiavélique de Lex Luthor et l’affrontement final. Il faut évidemment ajouter des scènes pour les gadgets comme la Batmobile et la Batwing (dont les jouets LEGO sont finalement très fidèles), expliquer comment Bruce Wayne et Superman découvrent le plan de Lex Luthor, les faire s’affronter et se rabibocher… Et bien c’est là dedans que le film se perd. Sorti des scènes d’action ou des icônes des Comics, Zack Snyder manque complètement de conviction. Ajoutons les faux suspens (ça fait trois fois qu’il passe par le mur, ça ne sert à rien de faire un plan sur le malfrat collé au mur qui vise dans l’autre sens !!! ), et on n’a que du remplissage autour des scènes d’action. Et encore, j’ignore pourquoi, mais sur bon nombre de scènes sont gâchées par une musique complètement inadaptée…

Au final, ce qu’on retient de Batman vs. Superman est l’association de ces deux personnages ainsi qu’avec Diana Prince/Wonder Woman (Gal Gadot). Celle-ci n’occupe qu’un temps minimum à l’écran mais très convainquant. Puis, il y a la référence aux métahumains avec Flash (qui a droit d’apparaitre dans un Knightmare), Aquaman et Cyborg. On a alors l’impression que Batman vs. Superman n’est qu’une longue introduction à la Justice League dont le tournage vient de commencer. La scène post-apocalyptique en étant un autre Knightmare permet également d’introduire le grand antagoniste.

Le knightmare apocalyptique avec l'ombre de Darkseid (Warner Bros.)

Le knightmare apocalyptique avec l’ombre de Darkseid (Warner Bros.)

Ce plan parlera aux plus connaisseurs, cet Omega est le symbol de Darkseid.

Au final, oui, Batman vs. Superman est décevant parce que c’est une occasion manquée. Le film en soi est cohérent avec l’univers DC Comics et aurai pu aborder un sujet intéressant (la place de Superman parmi nous) mais se perd dans les scènes attendues sans être convainquant en dehors. On ressort avec l’impression d’avoir vu une longue bande annonce pour la Justice League.

À propos de... Darko Stankovski

iT guy, photographe et papa 3.0, je vous fais partager mon expérience et découvertes dans ces domaines. Vous pouvez me suivre sur les liens ci-dessous.