Lors d’un spectacle, notre attention est attirée par les acteurs. En conséquence, un piège pour le photographe est de ne pas prendre du recul pour voir l’ensemble de la scène où ces acteurs ne sont qu’une infime partie.

Au second gala d’escrime artistique de l’USIvry, un tableau en particulier pouvait être un piège de ce type. Le Jardin des ombres est très dépouillé, sans décor. Il met en scène deux danseuses, la première est tout de vert vêtue, la seconde, tout en noir. Rapidement, on identifie la seconde comme l’ombre de la première. Une ombre à la Peter Pan, rapidement, les mouvements ne sont plus synchronisés et l’affrontement commence.

La danseuse et son ombre

La danseuse et son ombre dans le Jardin des Ombres (D.Stankovski)

Comme pour tous les autres tableaux, l’attention est attirée sur les acteurs, sur leur jeu de scène, sur leurs mouvements. Pour un photographe, ils sont le sujet. Pour le cadrage de ses photos, il favorisera l’image ci-dessus.

Pourtant, juste avant cette présentation, l’éclairage a changé…

L’éclairage ne vient plus par le dessus de la scène. Les spots au raz du sol à l’avant de la scène ont pris le relais. Ceux-ci projettent alors des ombres démesurées sur les grand rideau blanc. Si les acteurs ont toujours des mouvements précis, le champ s’est élargi à toute la scène. L’image d’ensemble, la voici ci-dessous.

La danseuse et les ombres

La danseuse et les ombres dans le jardin des ombres (D.Stankovski)

Ainsi, le duel entre ombre et lumière ne se déroulera pas que sur scène. Il y aura le duel des escrimeurs et celui des ombres. En tant que photographe, on a le choix entre se focaliser sur les acteurs pour valoriser les expressions et les mouvements ou cadrer large pour saisir l’ensemble de la scène.

Le duel des ombres

Le duel des ombres dans le jardin… des ombres (D.Stankovski)

En ayant son oeil dans l’oeilleton, le photographe peut très rapidement négliger la vue d’ensemble du spectacle auquel il assiste. Il est donc très important de savoir prendre un peu de recul et de cette nouvelle vision d’ensemble, pouvoir choisir le meilleur cadrage.

À propos de... Darko Stankovski

iT guy, photographe et papa 3.0, je vous fais partager mon expérience et découvertes dans ces domaines. Vous pouvez me suivre sur les liens ci-dessous.